AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just Married Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Just Married Chris   Dim 13 Nov - 12:22



Christopher Inoue

"Fonce... et ne te retourne pas."
Généralités

Nom ;; Inoue
Prénoms ;; Christopher
Âge ;; 26 ans
Genre ;; masculin
Origines ;; Nippo-brésilien
Activité ;; Pilote de moto professionnel
Sexualité ;; Hétérosexuel
Avatar ;; Kojiro Hyuga [Captain Tsubasa]
Règlement ;; J'approuve. Je prendrais volontiers un chocolat chaud avec un petit bâton de canelle pour aromatiser.
Chemin ;; DC
Commentaire ;; Je me sens bien ici !
What happened in your life ?

Le Brésil et le Japon sont, depuis le XIX°siècle,  très liés d'un point de vue diplomatique, culturel et commercial. Le temps n'est pas venu à bout de cette relation, et moult métissages sont issus de ces échanges.
Parmi eux, deux jeunes gens se marièrent sous l'égide de l'Incontestable. Takeshi Inoue, pilote de ligne chez JAL. Helena Coehlo, hôtesse de l'air de la compagnie TAM. Cette dernière, grande amoureuse du Japon, avait obtenu sa naturalisation et sa puce après quelques voyages entre les deux pays. Le jour de leur mariage programmé, les deux jeunes gens se reconnurent instantanément, pour s'être croisés à plusieurs reprises dans divers aéroports nippons ou brésiliens. Leur entente devint parfaite, et loin d'être déçus du choix de l'Incontestable, ils s'avouaient entièrement satisfaits.

Grâce à ses états de service, Takeshi parvint à obtenir un poste pour Helena à la Japan Air Lines. Mieux encore, ils effectuèrent ensemble tous les trajets, inséparables. Ou presque, puisque bientôt Helena fut obligée de s'arrêter pour prendre soin de son ventre rebondi par sa grossesse. Le couple vécut un moment difficile, mais la présence du bébé permit à la mère de mieux supporter l'absence de son époux. Tous deux prirent le parti de nommer l'enfant de manière à représenter leurs origines. Le nom de famille resta celui du père, Inoue. Le prénom, inspiré par la religion catholique dont la mère était pratiquante, n'est autre que celui du saint patron des voyageurs. Christopher, "celui qui porte le Christ".

L'enfant avait beau être chéri de ses deux parents, il ne put vaincre leur obsession du voyage et de leur métier. Dès lors que Chris fut assez grand, et que sa mère put reprendre le travail, il passa beaucoup plus de temps auprès de son grand-père paternel, dans la banlieue de Kyoto. Il y appris énormément de choses, notamment à devenir autonome. Vu l'âge de son aîné, certains gestes du quotidien lui revinrent, ce qui ne lui déplut pas.
L'osmose entre junior et sénior amena Chris vers sa passion future. Papy Ozaru était, dans sa jeunesse, mécanicien chez H.. Il entourait les compétiteurs de sport mécanique et entretenait les véhicules à chaque instant. Sa maison, typiquement japonaise, était sobre. Sauf son garage accueillant de nombreux modèles anciens qu'il conservait pour garder la main ; des photographies clouées au mur représentant les différentes victoires de son écurie et du matériel à en perdre la tête.
Quand Christopher revenait de l'école, il abandonnait son sac dans sa chambre et courait jusqu'au garage. D'abord, Ozaru lui enseigna des rudiments de mécanique. Mais il comprit que cette partie n’intéressait pas son petit-fils. Alors, en le surveillant de près pour éviter tout accident, il autorisa Chris à monter derrière lui sur une moto pour une promenade. De fil en aiguille, le petit prit ensuite le guidon, papy à l'arrière. Enfin, il conduisit seul.

De temps en temps, entre deux vols, la famille se réunissait dans le pied-à-terre d'Helena, à Osaka, à quelques kilomètres de l'aéroport. Ces moments de bonheur, jamais entachés de disputes, marquèrent profondément le garçon sur sa vision du couple et de la famille. Il espérait pouvoir aussi bien tomber en mariage que ses parents. Imitant la déférence de son père envers son épouse et toute autre femme en général, Christopher vit naître en lui ce côté gentleman, chevalier servant de la gente féminine. Les contes que lui narrait son grand-père accentuèrent cette caractéristique, puisque Papy Ozaru était l'instigateur de ce comportement dans la famille. Christopher reproduirait ce schéma, il serait garant de l'honneur des Inoue.

Les saisons passèrent, le garçon grandissait. Sans être excellent à l'école, il s'en sortait fort bien. Il comptait nombre d'amis autour de lui, que ce soit en classe ou dans les clubs de sport de l'école. Entretenir sa forme physique était important pour deux raisons. Réaliser son rêve ; un coureur moto doit être robuste. Compenser ses écarts alimentaires ; un gros gourmand que ce gamin-là ! Chaque année, il s'investissait dans un sport différent, pour tout tester.

Bon élève, lecteur, Chris était loin d'être idiot. Ses parents voulurent qu'il suive leur trace dans l'aviation. Bien qu'il en fut capable, il exposa son plan pour l'avenir. Au départ, ils tiquèrent, avant de se rétracter et de promettre leur indéfectible soutien. Après tout, ils n'avaient pas été souvent présents dans l'enfance, ils ne se permettraient pas d’interférer à l'approche de l'âge adulte.
Ozaru Ojiisan', encore fringuant malgré la vieillesse, l'accompagna dans sa démarche.  Il amenait son petit fils voir des entraînements, des compétitions. Grâce à sa carrière dans l'écurie H., le papy possédait de nombreux contacts lui ouvrant les portes des circuits, des garages. Chris n'aurait pu rêver meilleur mentor et fut progressivement introduit dans le milieu. Au départ, il venait en simple observateur. Puis, en présence de son aïeul, il touchait les machines, les enfourchait à l'arrêt, faisait ronfler les moteurs. La lumière qui brillait dans ses yeux alerta les professionnels.  
Quand l'enfant fut assez âgé, ils l'autorisèrent à faire un essai. Or, Christopher s'était déjà bien entraîné avec l'aide d'Ozaru. Bien que maladroit sur certains virages, il tira son épingle du jeu et parvint à convaincre. Bien sûr, il ne courut pas dans l'immédiat ; bien que pressenti prodige, Chris devait faire ses armes et ne pas commencer trop tôt. De sorte qu'il obtint une place en écurie, d'abord en tant que mécanicien, puis adjoint du directeur sportif. Il y apprit plus amplement les techniques, les stratégies. Il les assimila, se les appropria avant de créer les siennes selon ses estimations.
A ses 22 ans, le directeur sportif lui demanda de proposer une tactique pour leur poulain et sa future course. Le jeune homme travailla d'arrache-pied, pondit une tactique savamment réfléchie. Le coureur ne remporta pas la course, mais l'expertise de Chris fut reconnue et appréciée.

L'année d'après, il représentait la marque dans des compétitions locales. Il ne remporta pas la première, mais gagna les autres progressivement. D'abord sur le fil, puis progressivement avec de la marge. Les challenges se multiplièrent, les places se rapprochèrent du podium, le national s'ouvrirait bientôt à lui...



La douche coulait, chaude, sur les épaules courbées de Christopher. Ses poings fermés se pressaient contre le carrelage humide. De la vapeur s'échappait vers le plafond. Malgré cette atmosphère d'étuve, le jeune homme tremblait de froid.
Elle l'avait quitté. Sa belle, sa muse, sa femme idéale. Partie, Hana, comme cette brume d'eau aussi invisible qu’insaisissable. Pourquoi ? Pourquoi ses histoires d'amour ne marchaient-elles jamais ? Pourquoi le quittait-on toujours alors que lui s'accrochait jusqu'à l'aveuglement ? Les femmes réclament à corps et à cri des gentlemen, mais quand elles en alpaguent un, elles le rejettent au final... Souvent femmes varient, bien fol qui s'y fie.

La première s'appelait Sakura. Une belle plante, une parvenue, aimant s'afficher avec de beaux mecs possédant un gros moteur. Elle demeura avec lui un certain temps. Le jeune homme n'avait rien réalisé. Elle jouait bien son jeu d'attachante écervelée alors qu'elle n'était qu'une stupide croqueuse de diamant. Cependant, apprendre cet aspect en la voyant au bras d'un autre possédant une Acura NSX-2100, alors qu'ils étaient encore ensemble, cela faisait mal.
La seconde ne nommait Tsubaki. Tous deux s'entendaient énormément. Malheureusement, elle était une phobique de l'engagement, préférant les amitiés plus si affinités. Son argument se nommait l'Incontestable. Cet ordinateur et sa gestion, tenue par des humains aux idées novatrices mais tordues, obligeaient les femmes et les hommes à épouser un inconnu. Il n'était pas rare que les jeunes gens expérimentaient au maximum avant de devoir se coltiner un unique partenaire. Cette raison étant recevable, Chris la respectait. Ils durent cependant se quitter.

Ces deux échecs de sa vie sentimentale, coup sur coup, l'interrogèrent en profondeur. Avant de réfléchir au pourquoi chez autrui, il se remit sérieusement en question, provoquant alors en lui une peur de la séparation. Certes, avec le recul, il sut qu'il n'était pas véritablement fautif. A l'approche des femmes, il se montrait méfiant ; et il fuyait celles qui portaient des noms de fleur. Elles portaient malchance. Il se mit en tête ce jour-là d'attendre la décision administrative et de ne plus se lier d'ici là.

La troisième perpétua la malédiction. Pire, elle n'était autre qu'Hana. La "Fleur" en japonais. Il aurait dû s'en alerter, demeurer à distance et ne pas la revoir. Hélas, le cœur a ses raisons et emporta à nouveau Chris dans la tourmente, plus violente encore que les premières fois. Car coup de foudre oblige, il était tombé follement amoureux.

Leur rencontre fut mémorable, dans son incongruité. Il fêtait dans un bar son premier titre de champion national. Une fois le pot célébré, le jeune homme rejoignit son véhicule, et y découvrit un élément nouveau. Une jeune femme, à la peau caramel et au sourire béa, tournait les poignées du guidon dans le vide en imitant le ronflement du moteur. Ses joues rosées auguraient un début d'ivresse. Les deux jeunes gens échangèrent quelques mots. Chris ne cessait de sourire tellement cette fille, dans sa gaieté, s'embrouillait tout en restant charmante. Il refusait de l'abandonner sur le trottoir, seule sans ses copines, incapable de rentrer chez elle. Elle voulait tester la moto, ce serait chose faite. Il la conduisit au seuil de son habitation, et repartit après avoir patienté de longues minutes qu'elle parvint à glisser la bonne clé dans la serrure...

Cela aurait dû en rester là.

Quelques temps plus tard, le voisin de palier de Chris, un étudiant en médecine se cachant derrière son métier pour exercer sa perversité respectable, lui demanda un petit service. Le métis accompagna alors Fumihiko, avec ses grosses lunettes de voyeur d'astigmate hypermétrope jusqu'au garagiste chargé de réparer sa voiture. A peine arrivés au garage, Fumihiko oublia son objectif pour tailler une bavette* avec une charmante demoiselle à la peau cannelle et aux cheveux noirs bouclés.

* Pour Fumihiko, tailler une bavette retrouve son sens premier à savoir déballer de la salive.

Il tenta de prendre sa défense face au garagiste. Ce dernier l'arnaquait sur le montant de son devis. Son argumentation pompeuse eut pour seul avantage de laisser le temps à Chris d'examiner le véhicule, sans se faire voir ni du professionnel, ni du voisin, ni de la damoiselle. Plutôt connaisseur de moto, il savait aussi apprécier les voitures. Battant le garagiste à son propre jeu, et clouant Fumihiko au mur du ridicule, il dénonça l'injustice avec un naturel désarmant. Les trois spectateurs furent hébétés et baissèrent les armes. Hana fut la seule à rester à ses côtés et à l'interroger sur l'origine de ce savoir. Ils avaient eu si peu de temps pour discuter la dernière fois...

Des occasions de papoter, ils en trouvèrent bientôt. Leur vie ne fut plus un secret pour l'un comme pour l'autre. Les retrouvailles se multiplièrent et les sentiments se précisèrent... Une nuit d'amour mémorable. Chris confia alors son coup de foudre... Elle accepta d'être à ses côtés. Il connut un bonheur sans nom. Elle était merveilleuse, intelligente, spirituelle, avec un naturel épicé qui la rendait unique. Elle allait le voir pendant les courses, pour l'encourager. Il l'attendait au sortir du travail. Il s'apprêtait à demander aux responsables de l'Incontestable de les marier sans avoir à subir le tirage au sort. Idée bien naïve, puisque personne n'avait jamais obtenu de dérogation, mais il l'ignorait. De toute façon, il n'en arriva pas là.

L'eau de la douche ne parvenait pas à calmer, purifier, oublier. Elle confondait juste larmes et gouttes dans ses flots.
Pourquoi Hana avait-elle attendu cinq mois, cinq mois aussi courts que longs où il rayonnait de bonheur, pour le poignarder ainsi avec tant de cruauté ? Pourquoi avait-elle accepté de vivre à ses côtés pour le jeter comme un mouchoir usagé ? Disait-elle vrai ? Ses paroles étaient si dures, si douloureuses ! Il ne comprenait pas, ne comprendrait sûrement jamais.
Il tourna la poignée de la robinetterie. L'eau s'évacua par la bonde. Il sortit de la douche d'un pas décidé.

Plus question de chercher qui que ce soit, il jouerait le jeu du hasard et verrait bien qui sera son épouse.

Il se s'attacherait plus jamais ; il vivrait une sorte de collocation avec des actes imposés par l'Incontestable.

La funeste lettre le laisserait de marbre.



Deux ans plus tard...

Île d'Odaiba ; Tokyo. Un immeuble. Un appartement. Une pièce. Une table. Une enveloppe. Elle reposait sur le bois et attendait son ouverture. Assis face à elle, un jeune homme jouait avec ses pouces, les épaules basses, le menton rentré vers sa poitrine. Un champion qui venait de remporter d'importances courses et un titre national. Un sportif qui prenait d'énormes risques à chaque compétition pour se laisser envahir par l'adrénaline, son merveilleux médicament contre la morosité.

Son équipe l'avait trouvé changé, bien que Chris ne montra pas de signes extérieurs flagrants après sa séparation. Toujours souriant, toujours respectueux d'autrui, toujours poli avec les femmes. Pourtant, il n'acceptait plus d'être abordé par elles très longtemps, s'échappait dès que possible comme s'il redoutait d'être exposé à un mortel poison.
Lors des courses sportives, il adoptait des attitudes plus combatives et plus dangereuses qu'auparavant. La stratégie, pourtant son point fort, devint secondaire au profit de l'audace. Il soustrayait la peur et la prudence à la réflexion. Les heurts étaient, bien entendu, prévisibles.
Mais cette hargne, cet acharnement, porta ses fruits. En tellement peu de temps, il sortit vainqueur. Au moins réussissait-il quelque chose dans sa vie...

Chris s'était promis de ne rien ressentir lors de l'ouverture de cette enveloppe. A vrai dire, si, un petit peu. Il espérait presque tomber sur un homme, histoire de voir si eux se montraient plus dignes que leurs consœurs... Même s'il devrait se faire violence, vu qu'il n'était pas du tout attiré par les hommes. De toute façon, avec une femme, il se forcerait aussi. Il n'était pas suffisamment guéri pour aborder avec bienveillance ce mariage. Pourquoi de toute façon s'interroger longtemps sur son contenu, puisque le nom contenu à l'intérieur lui serait inconnu ?

Are you a little bit Crazy ?


Chris n'est pas un mec bien compliqué. Naturel, sans hypocrisie, de bonne composition. Fréquentable en société, il est doté d'un grand sens de l'humour. Il ne se prend pas vraiment au sérieux et se met rarement en colère. Intelligent et posé, il s'adapte aux situations et aux gens avec aisance, sauf exception que nous verrons tantôt. Attentif et altruiste, il aide les gens et leur prête une oreille attentive. Il est aussi de bon conseil, usant de sa faconde et de sa raison pour détendre ses interlocuteurs. Quand il a affaire à une personne hostile envers lui, il sait se défendre grâce à une répartie fine mais souvent frappante qui laisse ses détracteurs pantois.

Le métis inscrit ses valeurs dans la continuité de ses parents. Respect d'autrui, politesse, sans pour autant se laisser marcher sur les pieds. Reconnaissant envers sa famille pour son éducation, il suit sa voie sans la renier. Au contraire, il maintient de forts liens avec eux, en particulier avec son grand-père Ozaru.
Ce dernier l'a involontairement orienté vers les sports mécaniques, alors que ses parents auraient souhaité qu'il poursuive dans le transport aérien. Bien qu'il possédât les facultés intellectuelles au pilotage d'un avion ou au métier de steward, son addiction à l'adrénaline et aux grands espaces ne saurait le contraindre à un huit-clos céleste. De même, il déserte régulièrement son appartement (qu'il laisse toujours présentable). Son tempérament de sportif aidant, il n'aime pas s'enfermer chez lui et passe du temps à l'extérieur. Sorties dans des bars, concerts de pop-rock et festivals. Promenade ou course à pied. Ou balades en moto sur les cotes, où il dépasse régulièrement la vitesse réglementaire.

Chris a toujours admiré le comportement respectueux des hommes de la famille envers les femmes. Sa mère comme sa grand-mère étaient choyées, loin des conventions plutôt strictes des nippons envers les femmes. Il s'inscrit dans cette lignée, ayant une certaine vision du couple et cherchant à mettre du romantisme dans sa vie. Hélas, les trois filles qu'il a rencontré n'ont jamais pu satisfaire ce désir. Trois aventures, trois échecs qu'il avale difficilement.
La séparation d'Hana fut cependant la plus douloureuse. Depuis, il a renoncé au bonheur amoureux et préfère laisser le hasard décider à sa place, ébranlant fortement ses convictions. Bien qu'il conserve une attitude courtoise envers la gente féminine, il garde à présent ses distances ; les femmes sont toutes des Hana en puissance prédisposées à lui briser le cœur. Il ne parvient pas à tourner la page et se renferme quand ses proches lui parlent d'amour, de couple, de jolies filles.

Pourtant, Christopher recherche rarement le mal chez les autres. Avant de développer cette réserve, il est resté des mois, après chacune de ses ruptures, à s'auto-flageller pour comprendre ses torts, qu'il n'arrive pas à corriger pour autant.

Malgré les apparences, Chris n'est pas l'homme parfait. Il est intelligent, possède un fin esprit d'analyse. Cependant, il n'a pas toujours les pieds sur terre. A force de mettre ses dulcinées sur un piédestal, il en vient à oublier qu'elles puissent avoir leurs prérogatives et leur liberté. Son affection est aussi étouffante que protectrice (facteur principal de ses ruptures).
S'il se montre acharné et combatif sur sa moto, il se montre au contraire plus réservé et peu confiant en privé. Il prend des initiatives avec timidité, en particulier durant les relations amoureuses, ce qui est assimilé à de la passivité.
Dans son obsession du respect de la femme, il confond action avec contrainte, interrompant même certains actes (pourtant volontaires chez la partenaire), car trop osés et dégradant pour elle. Cette naïveté presque enfantine conviendrait parfaitement à une fille fleur bleue. Malheureusement pas à une amazone...

I look like ...

Chris a hérité des caractéristiques de ses parents, métissé forcément dans ses attributs.
Côté japonais : des cheveux noirs comme les ailes de corbeaux, plutôt raides et partant dans tous les sens, qu'il a du mal à discipliner (et qu'il ne cherche pas à contrôler, d'ailleurs). Trop sexy de passer la main dans les cheveux pour les ébouriffer plus qu'ils ne le sont pas, on n'y résiste pas ! Il les conserve moyennement long ; tombant sur sa nuque dans le même désordre. Ses yeux, assortis à sa tignasse, sont deux perles en jais.
La forme de ses yeux, en revanche, tient plus du brésilien. Ils sont en amande, non bridés comme les asiatiques. On le prend souvent pour un gai-jin. Son teint halé, caractéristique des brésiliens, entretient cette confusion.
Fort logiquement, Chris parle portugais et japonais. Il est même trilingue, car rapidement convaincu par ses parents du caractère indispensable de l'anglais. Bien qu'il maîtrise parfaitement les trois idiomes, il perd tout accent et passe systématiquement pour un étranger. Sa voix n'est pas disgracieuse pour autant, bien au contraire. Grave, au timbre chaud. Son charisme et son éducation l'aident à se tenir en société, inspirant assurance et respect avant même d'ouvrir la bouche. Son sourire, d'un naturel désarmant, n'est pas étranger au phénomène.

Chris a un tempérament sportif, et cela se voit au premier coup d’œil. Nettement plus grand que n'importe quel japonais lambda, il dépasse souvent une foule de deux ou trois têtes. Sa carrure trahit sans peine des heures d'entrainement, d'acharnement, où il ne ménage pas sa peine. Épaules larges, visage anguleux, musculature développée. Sans tomber dans l'excès néanmoins.
Il pratique des activités physiques régulières et suit des cours de Taekwando dans le club de son quartier (actuellement ceinture rouge). Il cherche à mobiliser son corps de façon intelligente, mêlant force, adresse et finesse. Loin de lui l'idée de jouer les bourrins, le sport est avant tout un art dans son exécution comme dans sa pensée.

La peine provoquée par le départ de sa dernière dulcinée l'a rendu plus audacieux pendant les compétitions. Son corps en porte les stigmates : bleus, cicatrices, de nombreuses éraflures. Sinon, il respire la santé, ne tombe jamais malade. Ne fume pas, ne boit pas à outrance mais n'est pas contre boire un verre pour le plaisir. En revanche, il est très gourmand, mange beaucoup, de tout, n'est vraiment pas difficile. Son pêché mignon : la sucette à la fraise.

Cette manie lui vient de son grand-père. Ozaru, toujours tendu pendant les courses, fumait des cigarettes jusqu'à ce que le prévisible arriva. Il restait un peu d'essence sur ses mains. Manquant de prudence, il alluma une clope et manqua de jouer les torches humaines. Il arrêta dès le lendemain son addiction et trouva une alternative dans les bonbons, plus précisément les sucettes. Comme il partage tout avec son petit-fils, Chris récupère cette habitude, se cantonnant cependant à la fraise. Certes, il ne les enchaîne pas ; mais il en consomme comme un fumeur sa cigarette, calquant son rythme sur celui de son papy.

Le jeune homme affectionne particulièrement les vêtements de sport, dans lesquels il se sent à l'aise. T-shirts ou débardeurs, avec ou sans col. Craignant de façon excessive la chaleur, il retrousse les manches, dès que la météo est douce, pour qu'elles reposent sur ses épaules. L'hiver, il se couvre d'un sweat à capuche. Il n'apprécie guère les pantalons et les réserve pour les temps plus couverts. Il revêt fort souvent des shorts, des chaussettes et des baskets, de couleur foncée (gris, noir, bleu marine).
Lorsqu'il décide d'être un peu mieux paré (pour des soirées par exemple), il troque le casual contre jeans et veste en cuir noirs d'excellente facture.
Son dernier habit de prédilection est, sans surprise, sa combinaison de compétition, en bleu et noir, afin d'être assortie à son véhicule.
Peu favorable aux artifices, Chris n'aime pas porter d'accessoire. A part le casque bien sûr, les gants, et un sac à dos en cas de besoin. Pas de bijoux, de montre, d'écharpe. Ne lui en offrez donc pas, il ne les portera pas malgré sa reconnaissance.
 


Dernière édition par Admin le Dim 2 Avr - 12:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just Married Chris   Dim 29 Jan - 22:34

GÉNÉRALITÉS :
1. Nom : Inoue
2. Prénom : Christopher
3. Groupe sanguin
4. Âge et Date de Naissance :
5. Pays d’Origine : Japon (métissé brésilien)
6. Travail : Pilote de moto de course
7. Allergie :
8. Piercings & tatouages : aucun

PHYSIQUE :
9. Couleur de yeux et cheveux : Noir et noir.
10. Poids : -
11. Partie(s) de son corps favorite(s) : Ses yeux
12. Partie(s) de son corps détestée(s) :
13. Atout séduction :
14. Style vestimentaire :
15. Type de sous-vêtements :
16. Principales expressions faciales :
17. Gestuelle :
18. Type de voix :
19. Photo qui lui ressemble :
20. Vêtement préféré :
21. Vêtement le plus ringard :
22. Photogénique ou pas :

MENTAL :
23. Plus grande qualité :
24. Plus gros défaut :
25. Tocs et manies :
26. Phobie(s) :
27. Conception du bonheur :
28. Secret inavouable :
29. Ambitions/Rêve :
30. Type d'humour :
31. Convictions politiques :
32. Conception du mariage :
33. Sa bonne résolution de l'année :
34. Bordélique ou ordonné(e) :
35. La tache ménagère qu'il/elle déteste le plus :
36. Gif qui représente son état d'esprit actuel :

GOÛTS :
37. Plat préféré :
38. Couleur préférée :
39. Parfum de glace préféré :
40. Jour ou nuit :
41. Odeur préférée :
42. Saison préférée :
43. Fleur préférée :
44. Chanson préférée :
45. Citation préférée :

46. Chiffre préféré :
47. Sport préféré :
48. Film préféré :
49. Boisson préférée :
50. Livre préféré :
51. Objet fétiche / Porte bonheur :
52. Élément favori (eau/feu/air/terre...) :
53. Le prénom qu'il/elle donnerait à son enfant :
54. Ses vacances de rêve :

VÉCU/QUOTIDIEN :
55. Pire souvenir :
56. Meilleur souvenir :
57. Premier baiser :
58. Dernier baiser :
59. Premier rapport sexuel :
60. Dernier rapport sexuel :
61. Hygiène de vie :
62. Enfance plutôt agréable ou stricte :
63. Rapports avec sa famille :
64. Principal regret :
65. Son plus gros caprice :
66. Scolarité :
67. Rapports avec son travail :
68. Le gage le plus honteux qu'il/elle a dû faire en soirée :
69. Le pire conseil qu'on lui ai donné :
70. Son animal de compagnie (s'il en a un) :
71. Un lourd secret sur son/sa conjoint(e) :
72. Les aliments récurrents qu'on peut trouver dans son frigo :
73. Sa position préférée pour dormir :
74. Quelqu'un/Quelque chose qui lui manque actuellement :

SI IL/ELLE POUVAIT... :
75. Changer de sexe :
76. Intégrer l'une des classes de Poudlard :
77. Choisir un(e) autre mari/femme sur JM :
78. Être président :
79. Se transformer en l'animal qui lui ressemble le plus :
80. Être doté(e) d'un super pouvoir :
81. Tuer quelqu'un :
82. Supprimer trois choses sur Terre :
83. Faire un vœu :
84. Avoir un enfant :
85. Assister à une invasion de zombies :
86. Poser nu(e) dans un magazine :
87. Se transformer en un objet :

A-T-IL/ELLE DÉJÀ … ? :
88. Trompé quelqu'un :
89. Été ivre mort(e) :
90. Commis un crime :
91. Fait quelque chose de stupide pour gagner un pari :
92. Mangé ses crottes de nez :
93. Été amoureux :
94. Aidé une vieille dame à traverser la route :
95. Entamé un régime (+ réussi ledit régime) :
96. Chanté sous la douche :
97. Pleuré devant un film :
98. Passé une nuit entière sur les écrans :
99. Fait une nuit blanche sans répercussions majeures sur sa santé :
100. Renversé quelqu'un/quelque chose en voiture :
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just Married Chris   Ven 21 Avr - 18:39


Christopher InoueOn the road again
Qui suis-je ?
• Métis brésilien et japonais.  26 ans.
• Marié à Hana Saika (son ex). Pro-Incontrôlable.
• Pilote de course, spécialité moto. Champion national.

+ Sens de l'humour | Intelligent | Posé | Bienveillant | Ouvert
- Idéaliste | Casse-cou | Possessif | Rancunier

Je cherche...
• Des amis d'enfance ;; Filles ou garçons ayant fait leur scolarité à Kyoto jusqu'au lycée et avec qui Chris aurait gardé des contacts. Soit amitié d'époque, nostalgique, soit qui a traversé les années.
• Son écurie ;; Un mécanicien, un directeur sportif, un agent : qui le motivent, l'accompagnent, mais lui remontent les bretelles quand il fait n'importe quoi.
• Des rivaux ;; qui donnent le meilleur d'eux-même et ne laissent aucune place à l'amateurisme. Rusés et provocateurs, fair-play ou non, tout est permis !
• Un fan;; Simple collectionneur d'autographes ou stalkeur collant...

Fiche par Ehawee


Icons
Spoiler:
 



Journal de bord


Chronologie
2082
• 2 Avril, Naissance

2101
• Premiers essais de Chris sur une moto.
• Embauché dans une écurie en tant que mécanicien.

2104
• Janvier : Adjoint du directeur sportif de son écurie

2106
• Février : Début de relation avec Hana Saika
• Août :  Rupture du couple
• ? : Rencontre de Naoki Moriyama

2108
• 22 Septembre : Champion national du Japon. Consécration au circuit de Suzuka.

2109
• 27 janvier, Mariage avec Hana Saika

Fiche par Ehawee


Dernière édition par Admin le Dim 23 Avr - 17:01, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just Married Chris   Dim 23 Avr - 12:17


La Famille

Hana Saika (Inoue) Epouse Chris et Hana sortaient ensemble. Lui était fou amoureux d'elle. Elle l'a quitté brutalement. Et maintenant, l'Incontestable les marie...

L'As de trèfle qui pique mon coeur

Fiche par Ehawee

Shügei Saika Beau-frère Les deux hommes s'entendaient très bien quand Hana et Chris sortaient ensemble. Mais qu'a dit Hana sur leur séparation ?

• PNJ

Fiche par Ehawee



Takeshi Inoue Père Chris ne le connait pas beaucoup, mais il s'est inspiré de son père et de son grand-père pour devenir l'homme qu'il est actuellement. Le besoin d'aventure et de vitesse est héréditaire !

• PNJ

Fiche par Ehawee

Helena Coehlo (Inoue) Mère Modèle pour Chris, bien que peu présente. Elle incarne, avec son mari, le couple idéal. Le jeune homme lui témoigne un grand respect. Il adorait quand elle lui parlait de son pays d'origine, le Brésil.

• PNJ

Fiche par Ehawee



Takeshi Inoue Grand-Père Il a élevé Chris pendant des années. Entre eux est née une complicité solide. L'un aillant perdu son épouse ; l'autre dont les parents sont absents, ils s'associent contre la solitude grâce à leur passion commune : les motos.
• PNJ

Fiche par Ehawee

...... ...... .....

Fiche par Ehawee

Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just Married Chris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just Married Chris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris Slayer. Tremblez, humbles mortels !
» [Résolu] Hijack.DisplayProperties ?
» Moody LiveJournal
» (m) - CHRIS EVANS » I'm still loving you.
» Evaluer l'indice de perf sous Windows 8.1 / W10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Just Married :: Chris-