Revenir en haut Aller en bas



 

 :: Archives Forums importants :: Just Married Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QC Just Married : Itachi Saotome

avatar
Admin
Admin
Messages : 1314
Date d'inscription : 22/11/2008
Mer 31 Jan - 23:01
Admin
Itachi Saotome
Saotome
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Itachi
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
31 ans
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Masculin
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Hétérosexuel
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Japonaise avec une origine lointaine aïnoue
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Garde du corps
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
Loki / Marvel Cinematic Universe / Différents artistes
▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬

▬▬▬▬▬▬ ◆ ▬▬▬▬▬▬
J'ai craqué.... QC...
"On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille...."
TITRE 1 - PHYSIQUE

Tssst, tsst, petit poil, tu as échappé au rasoir électrique. Mais tu ne t'en sortiras pas, ton destin est tout tracé, comme tes confrères. C'est fait. Tu t'en vas, emporté par l'eau du lavabo. Un coup d'éponge. Adios !
Je lève mon visage vers le miroir qui me fait face et passe une main dans mes cheveux noirs et ondulés qui descendent au-dessous de mes épaules. Ils sont un peu ébouriffés et retombent sur la partie droite de ma figure. Je souffle sur la grosse mèche (sans effet, elle se soulève pour retomber aussi sec). D'un geste blasé, je ramène tout en arrière et coince le tout derrière les oreilles. Ils sont longs et peu faciles à entretenir mais j'y tiens. Dans une même logique que le rasage parfait de mon visage. Pour ne pas ressembler à LUI.
Tu m'étonnes que je plaisais aux filles dès le collège alors que LUI n'a rien à offrir.

Dans l'angle rouge du ring, APPAN ! Sur son visage hexagonal taillé à la hache, un nez petit et crochu ; des yeux de vache à la pupille vide ; autrefois une grosse touffe de cheveux sur le haut du crâne avant qu'il ne se rase complètement à 18 ans et devienne un crâne d’œuf à moustache !
A contrario, que les écolos se rassurent, la forêt vierge n'est pas morte, elle a juste déménagé sur son torse ! L'héritage aïnou, plus généreux en pilosité en regard des Japonais, a dû l'emporter !
De même que pour sa taille :  2m10, un vrai monstre ! Quant au poids, je parie sur une tonne entre la graisse et le muscle. On dirait un de ces haltérophiles mal équilibrés.
Pour parfaire le tableau, une voix éraillée gutturale, parfaite pour son parler vulgaire et incorrect sur le plan linguistique !

Dans l'angle bleu du ring, ITACHI ! Sur son visage allongé, plutôt ovale,  un nez droit un peu long ; des yeux peu bridés (mon rare côté aïnou) de couleur émeraude et des cheveux noirs tombant gracieusement sur ses épaules ! Des yeux brillants de malice et d'intelligence ! Pas de moustache, ni de barbe, il fait la chasse aux poils, ayant une peau nette et lisse parfaite pour illustrer une publicité d'après-rasage !
Un corps d'athlète correct, musclé sans exagération, mesurant 1m88 pour 75kg !
Et des manières de gentleman, jusqu'à la voix grave et posée au langage courant, voire soutenu !

And the winner is : Itachi by K.O !

Ce n'est pas pour rien que j'ai longtemps cru qu'Appan ou moi avait été adopté par nos parents. Nous ne nous ressemblons pour ainsi dire pas du tout. Lui qui a été défini "Kuma", l'ours et moi "Ebi", le serpent. Ma souplesse est incomparable, grâce à mon corps svelte et tout en nerf. Je peux me déplacer sans que l'on m'entende ou me voit, avec douceur, et alterner avec une rapidité de mouvement surprenante.

Mais il ne faut pas croire en la perfection, elle n'existe pas. Appan n'est pas fait pour l'art martial Saotome, mais il a la puissance de frappe capable de défoncer un mur et une résistance sans égale à une attaque en force. Il est plus taillé pour la boxe ou le catch. De mon côté, j'encaisse au contraire très mal, d'où ma tendance à bloquer les offensives ou mieux, les éviter. Sinon je me couvre d'hématomes ma peau pâle. Ils mettent beaucoup de temps à disparaître, en plus d'être douloureux. Plus jeune, je dus garder le lit après certaines séances d'entraînements. Heureusement, j'ai su me dépasser pour continuer en dépit d'une rouste qu'on m'aurait infligée. Mon long voyage a été très utile sur ce point.

Je jette un coup d’œil vers l'horloge la plus proche. Si je continue à rêvasser, je vais me retarder. Aujourd'hui, mes cheveux doivent être disciplinés, sans traîner devant mes yeux. Armé de gel, je plaque tout en conservant cependant une certaine élégance. Je m'applique ensuite l'après-rasage (ralentisseur de repousse, soit-disant) et eau de toilette. Je me brosse les dents, pour mettre en valeur mes sourires éternels. Me voilà prêt à m'habiller.

Je quitte la salle de bain et ouvre la penderie, qui offre une gamme de couleur d'une grande originalité : noir gris noir bleu foncé noir vert foncé noir blanc noir. Mes vêtements sont majoritairement des costumes trois pièces avec cravates que j'utilise pour le boulot. Je dois rester sobre et dans l'ombre. Discret. Protéger la lumière sans la ternir.
Pour changer, lors de soirées, je porte des manteaux longs (noirs) qui tombent sur mes chevilles, une cravate (noire), un veston (noir), une chemise blanche et une écharpe verte, histoire de briser l'unité.
Je caricature un peu en ayant l'air de ne porter que du noir et des vêtements classiques. Lorsque je m'offre de la détente, j'ai d'autres habits à portée de main : pour le sport (en gris), pour la maison (t-shirt et pull vert anis), un kimono et un yukata avec des motifs de serpents. Et si l'on fouille bien dans les cartons et dans les vêtements d'été, on trouvera du jaune et un horrible yukata rose saumon (je m'étonne de l'avoir gardé et de ne pas l'avoir brûlé, celui-là !).
Je m'empare, en bas de la penderie, d'une paire de chaussures "Richelieu" parmi les trois paires jumelles que je possède. Alignées en rang d'oignon, à leur droite : des sneakers, des getas en ébène pour l'été et les sorties officielles, une paire de baskets et des bottes. Autant dire que je ne manque de rien, je peux me vêtir pour toutes les circonstances.

Paré à commencer mon service, je récupère mon portefeuille et mes clés de voiture, ferme la porte derrière moi. Je me mords la lèvre, fais demi-tour et pénètre à nouveau dans mon appartement. Je récupère sur le porte-manteau mon Holster d'épaule avec le flingue bien présent à l'intérieur et la pochette de recharges.
TITRE 2 - CARACTERE

Je me demande en effet pourquoi je n'ai pas administré un destin terrible à cet immonde kimono rose saumon que ma mère m'avait offert pour compenser ma tendance naturelle aux couleurs sombres.  Certains hommes portent très bien le rose, mais ce n'est pas mon cas. De plus, ce cadeau de ma mère réveille des souvenirs négatifs que je veux enterrer pour de bon.

***

Pourtant, je me lie facilement aux gens, depuis mon grand voyage, qui a duré de longues idées.
J'ai bien été obligé de quitter ma réserve qui me caractérisait à l'école, où le qualificatif d'"émo" me poursuivait et faisait mon succès auprès des filles. J'ai même appris à sourire au-delà du raisonnable, même si je possède une gamme qu'il vaut mieux savoir analyser avant de m'adresser la parole. Et quand je perds le sourire, c'est plutôt mauvais signe. Pour moi ou pour autrui, tout dépend du contexte.

Quand on accepte de se perdre dans des pays étrangers, dont la langue est inconnue, qu'on joue sciemment le jeu en se basant sur un carnet de voyage du XIX°siècle et des centres documentaires (sans téléphone ni GPS ni carte de crédit), on se lance dans l'aventure sans rechigner.
Ma soif de connaissance s'est développée, de l'écrit à la réalité du terrain. Je ne me vante pas d'être un cérébral, mais je suis un grand curieux, prêt à découvrir. Mes goûts sont éclectiques et sans limite spatiale ou temporelle. Je suis tout de même attaché à la lecture (mon passe-temps favori) et au cinéma, avec un goût plus prononcé pour les dystopies. Après tout, ces récits soit-disant fictifs à leur époque deviennent réalité dans le futur. Sinon, je m'abreuve régulièrement de documentaires sur l'anatomie et sur l'ethnologie, retrouvant avec plaisir des peuples que j'ai pu fréquenter durant mon périple.  J'ai rencontré des gens extraordinaires. Mes sens du dialogue, de l'humour et de la répartie m'ont permis de franchir certaines portes, de me voir offrir gite et couvert et assurer ma défense. Certains apprécient, d'autres beaucoup moins. La franchise est autant une qualité qu'un défaut et je verse aisément dans le sarcasme quand une situation m'agace. Autant dire que j'ai autant d'amis que d'ennemis.

***

Transition toute trouvée pour parler de ma famille. Le Clan Saotome, comme on l'appelait, avant qu'il ne vole en éclat grâce à la stupidité de mon frère Appan. L'art martial créé par notre ancêtre, Asai Reiji Saotome ne lui correspondait pas, mais il se forçait à assister aux cours pour obtenir le saint Graal qu'attendent en général les enfants du clan : prendre la succession du dojo et faire vivre l'école à travers les âges.

Le nôtre existe depuis le XIX°siècle. Des lois précises guident chaque génération. Mais ces règles ont été mises à mal par un programme gouvernemental visant à augmenter la démographie déclinante du Japon, liée à l'usage à outrance de la technologie et réduisant les interactions sociales. Amusant de constater qu'au XXI°siècle, des études avaient déjà alerté les autorités de cet état de fait, mais bon...
L'Incontestable a pourri le fruit généreux qu'était la famille Saotome, où le choix du conjoint revêtait une importance magistrale. Les premiers mariages, jusqu'à celui de mes parents, ont dégradé leur progéniture jusqu'à obtenir des résultats comme mon frère et moi. L'un trop débile et bourrin pour un art martial aussi fin ; l'autre sensible aux coups et à la douleur, obligé d'éviter plutôt que d'encaisser.

Mon père était mon exemple, mon idole. Il ressemblait à s'y méprendre à Asai Reiji, notre ancêtre fondateur, sur beaucoup d'aspects. Au point que je crois encore qu'il en fut la réincarnation. Très vite, il s'aperçut que j'étais le seul à avoir les qualités pour reprendre le dojo. Malheureusement il le montrait trop, à l'intérieur comme à l'extérieur, de sorte que je fus le seul à exister à ses yeux. Appan était pour lui un élève qui ne correspondait pas au profil des disciples de l'Ecole. Quant à sa femme, l'Incontestable l'avait marié avec une incapable au niveau physique, sans initiative, se cantonnant à  son jardin et obéissant aux ordres plutôt qu'à venir aider au dojo spontanément.    
Mon exposition comme la pépite de la famille me valut très vite la haine de mon frère (et réciproquement), car il se croyait au contraire supérieur à tout autre être humain à cause de son gabarit hors norme pour un japonais et sa force démente.
Aussi, nos rencontres à la maison ou le long de notre parcours scolaire se résumaient à des insultes et des provocations. Je l'empêchais de commettre ses méfaits, il me dénigrait de l'autre. Pour ne pas lui jeter la pierre en permanence, je lui dois peut-être ma tendance à aider les personnes se faisant persécuter par plus forts qu'elles.

Néanmoins, ma rancune le poursuivra jusqu'à ma mort. Humilié dans son orgueil par l'attitude de mon père et la mienne, il savait qu'il n'avait aucune chance d'obtenir l'héritage sacré qu'il convoitait depuis l'enfance. Mais étonnement, quelques jours avant le combat devant nous départager, mon père mourut d'une crise cardiaque. Je soupçonnerai toujours un assassinat, que je ne peux pas prouver.
Mon frère m'exila du domaine familial et ma mère ne fit rien pour me retenir, au nom des règles, mais bien contente de se débarrasser aussi d'un enfant trop proche d'un mari qu'elle n'aimait pas.  L'idiote ! Tellement servile, elle va plus en baver avec Appan que si j'avais remporté la partie.

***

Malgré cette expérience dramatique, j'ai envie de fonder une famille. Qui sera la mienne. Respectant la tradition du clan, dont je suis officieusement le réel dépositaire, je continue à appliquer les règles.
Enfin... certaines.
J'espère juste que l'Incontestable ne va pas me mettre entre les pattes une nouvelle personne à haïr et faire de ma vie conjugale un enfer. Comme beaucoup d'autres, je souhaite trouver l'amour. Je ne suis pas naïf : l'entente cordiale serait déjà un gros avantage.
Ma vie sexuelle attend donc la lettre rose pour commencer. Je ne suis pas pudique et joue parfois le jeu de la séduction. J'ai bien eu des petites amies à l'école, des filles qui me plaisaient et qui me draguaient, au Japon comme à l'étranger, mais à qui j'ai dit toujours non.
En somme, je suis puceau.
Volontairement.
Tout "autre relation" qui aurait pu se passer serait contraire à ma volonté.

Passons à autre chose, même s'il existe un lien ténu entre les deux sujets. Je mène une vie saine, j'aime bien manger sans trop dépasser les doses. Difficile de toute façon d'exagérer, je commande souvent ou j'achète du prêt-à-manger. La cuisine et moi ne nous connaissons pas vraiment...
J'ai classé l'alcool parmi les aliments nocifs, suite aux déboires qu'il m'a infligé dès que j'ai eu la malchance d'en consommer. Je n'ai pas besoin de boire énormément pour être joyeux. Mes défenses et mon attention retombent aussitôt. Or, dans la vie et mon métier, baisser sa garde revient à exposer au danger.

Si mon côté animal de mon art martial est le serpent, ce n'est pas pour rien. Toujours aux aguets, vif comme l'éclair, ses sens sont en éveil en permanence. Le reptile n'attaque qu'en cas de besoin et surprend à tous les coups sa proie. J'ai la chance d'avoir cette même vivacité d'esprit, d'avoir appris à développer mes sens pour qu'un minimum d'information m'échappe.
Le job de garde du corps me convient parfaitement, car il requiert ces qualités de même que mes principes. Mes compétences en combat et mes réflexes jouent en ma faveur.
D'où le fait que je ne supporte pas d'être privé de mouvement. Si je me retrouve dans l'incapacité de bouger bras et jambes, je panique instantanément. Tant que j'ai au moins un bras qui bouge, je connais les gestes de Kyûshô à exécuter pour me remettre sur pied.

L'usage du revolver m'ennuie. Je n'ai pas encore réussi à accepter que l'arme soit le prolongement de mon corps. Les balles peuvent tuer un homme ou le faire souffrir en ratant un tir. Certes, je peux tuer aussi avec le combat, mais ma main m'appartient et la décision, de fait, aussi. Je n'ai jamais tué quiconque durant mes contrats, utilisant plutôt de quoi immobiliser l'attaquant. Mon but est de sauver et aider, pas nuire.
Je dois pourtant le porter sur moi et l'utiliser si besoin en cas d'agression à distance. Mon agence a consenti cependant à ce que je prenne des cours de tir au fusil, qui me serviront si je ne suis pas à côté de mon client, mais que je dois surveiller les alentours. La lunette lie plus facilement mes sens que le revolver. Ma cible ne craint rien non plus puisque je prévois l'usage exclusif de flèches hypodermiques.
De toute façon, mes clients ne peuvent pas m'obliger à tuer qui que ce soit. Ce n'est pas prévu dans le contrat. Je respecte la part du marché : je protège, je ne cherche pas à en savoir plus sur lui, je ne prends pas parti. Je peux travailler pour une future sainte comme pour la pire des raclures, je l'ignorerais. Mon attitude envers lui ne bougera pas. Je serai, selon son désir, un garde du corps coincé caché ses lunettes noires, qui parle dans un micro-cravate, appuie sur l'oreillette et se réfère à son téléphone I-Tech - tellement discret - ou un confident d'opérette qui trompe l'ennemi avec ses discussions et son sourire.

Je fonctionne sûrement de façon archaïque, mais au diable la technologie, pour ce qu'elle nous amène ! La perte d'attention aux autres, l'Incontestable, une apathie des gens face à leurs écrans et j'en passe. Je me contente d'un smartphone, de l'écran obligatoire de la maison. Mes livres sont des versions en papier, je me refuse à la liseuse. Certains de mes clients apprécient que je ne bidouille pas des gadgets. D'autres non, car quid des déplacements, de la météo, et je ne sais quel autre argument !
J'ai survécu sans tout cela, grâce à des recherches. J'apprends des cartes de ville s'il le faut. Je peux rester des heures à travailler en plus de mes heures pour la préparer au mieux. Je ne suis pas la référence de l'Agence, mais vu ce que ça apporte de vouloir être le meilleur, je m'en fiche pas mal...

TITRE 3 - HISTOIRE
L'histoire de votre personnage. 500 mots minimum. ATTENTION à bien y intégrer le contexte du forum ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Admin
Messages : 1314
Date d'inscription : 22/11/2008
Mer 31 Jan - 23:04
Admin
GÉNÉRALITÉS :
1. Nom : Saotome
2. Prénom : Itachi
3. Groupe sanguin : O+
4. Âge et Date de Naissance : 32 ans
5. Pays d’Origine : Japon
6. Travail : Garde du corps de la famille Fujiwara
7. Allergie : Cortizone
8. Piercings & tatouages : Aucun

PHYSIQUE :
9. Couleur de yeux et cheveux : Yeux verts : cheveux noirs
10. Poids : 75kg pour 1m88
11. Partie(s) de son corps favorite(s) : Mes cheveux. Plus je les laisse pousser, moins je ressemble à mon crétin de frère.
12. Partie(s) de son corps détestée(s) : ma peau, qui marque facilement quand je prends des coups.
13. Atout séduction : Humour et sens de la répartie irrésistibles.
14. Style vestimentaire : Costumes de bonne facture ; couleurs sombres. Quelques vêtements de détente dans des tons plus clairs (verts pour la plupart).
15. Type de sous-vêtements : Je n'en porte pas ! .... Si, don't worry. J'ai tous les styles à la maison (sauf les strings, pas terrible pour un homme...)
16. Principales expressions faciales : Je souris beaucoup. La nature du sourire est évolutive selon la situation. Sincère, sarcastique, passionné, méprisant. Quand je ne souris plus, fuyez... pauvres fous !
17. Gestuelle : Réduite au strict minimum, que ce soit dans le quotidien ou les arts martiaux.
18. Type de voix : Grave et posée
Spoiler:
 
19. Photo qui lui ressemble :
Spoiler:
 
20. Vêtement préféré : Mon costume tout noir.
21. Vêtement le plus ringard : Un kimono saumon offert par ma mère pour, soit disant pour changer des couleurs tristes que j'arbore d'ordinaire. De là à ressembler à Hello Kitty, il existe des limites.
22. Photogénique ou pas : Très ! Mais un garde du corps ne doit pas être photographié, ce n'est pas bon pour rester discret. Je ne pose que sur les photos de famille... Enfin... Si j'étais en famille.  scratch

MENTAL :
23. Plus grande qualité : Vivacité d'esprit et des sens
24. Plus gros défaut : Franchise
25. Tocs et manies : Se raser deux fois par jour pour être sûr qu'aucune barbe ne naisse.
26. Phobie(s) : Etre entravé
27. Conception du bonheur : Retrouver une famille, voire en fonder une.
28. Secret inavouable : J'ai volé, de nuit, sans me faire prendre (sauf par mon père, mais c'était couru d'avance) des mèches de cheveux de chaque membre de la famille, alors que j'avais 18 ans.
29. Ambitions/Rêve : Représenter l'oeuvre de mon père en dehors du dojo souillé par mon "cher" frère.
30. Type d'humour : Noir et sarcastique
31. Convictions politiques : Anti-Incontestable, indéniablement. Depuis qu'il existe, les épouses des descendants Saotome ne correspondent plus aux critères établis dans la Règle, ce qui a affaibli, en trois générations, la force de notre clan.
32. Conception du mariage :Une obligation légale avant tout. Un petit plus si l'amour s'en mêle.
33. Sa bonne résolution de l'année : Passer à la lumière pulsée pour éviter d'avoir à se raser tout le temps.
34. Bordélique ou ordonné(e) : Je suis très ordonné et respectueux de mon intérieur
35. La tache ménagère qu'il/elle déteste le plus : Jeter les poubelles, surtout quand le jus coule à travers du sac. Depuis l'invention du sac poubelle, c'est dingue que ce problème ne soit toujours pas réglé !
36. Gif qui représente son état d'esprit actuel :
Spoiler:
 

GOÛTS :
37. Plat préféré : Je me damnerais pour du saumon grillé !
38. Couleur préférée : Noir et vert
39. Parfum de glace préféré : chocolat noir
40. Jour ou nuit : Nuit
41. Odeur préférée : Parfum Armani Code XIII (celui que je mets, d'ailleurs.)
42. Saison préférée : l'hiver
43. Fleur préférée : l'aconit
44. Chanson préférée : Kenji Kawaii - Making of cybord
45. Citation préférée : "La démocratie, c'est aussi le droit institutionnel de dire des bêtises." (François Mitterand)
46. Chiffre préféré : 8
47. Sport préféré : Le Kyûshô de l'école Saotome et le Kappô de son maître en Chine.
48. Film préféré : 121 274, du sud-coréen Yil Hyun-Ki . Le symbolisme de cette oeuvre donne à réfléchir. Surtout dans notre société actuelle. [ndla : Il faut imaginer un film mélangeant Metropolis de Fritz Lang, Brazil de Terry Gillian, avec une mise en scène oscillant entre Tim Burton et Michael Bay).
49. Boisson préférée : Jus ACE
50. Livre préféré : Hokuto no Ken (même si je trouve l'utilisation des points vitaux dans ce manga plutôt exagérée)
51. Objet fétiche / Porte bonheur : Le journal de son ancêtre.
52. Élément favori (eau/feu/air/terre...) : Terre
53. Le prénom qu'il/elle donnerait à son enfant : A discuter en couple, mais j'ai une préférence pour Reiji (garçon) et Shaina (fille).
54. Ses vacances de rêve : Je joue dans l'originalité : cocotier et palmiers sur une île de rêve.

VÉCU/QUOTIDIEN :
55. Pire souvenir : Le décès de mon père
56. Meilleur souvenir : Le jour où j'ai maîtrisé une technique particulièrement hardie et dangereuse.
57. Premier baiser : Au primaire, mais c'était tout innocent !
58. Dernier baiser : Joker.
59. Premier rapport sexuel : Joker.
60. Dernier rapport sexuel : Le même que le précédent. Joker.
61. Hygiène de vie : Correcte, pour être toujours prêt quand on a besoin de moi.
62. Enfance plutôt agréable ou stricte : Très stricte, mais juste. Mon père nous a formé, mon frère et moi, pour savoir gérer un dojo dans l'avenir et maîtriser l'art subtil du Kyûshôselon le clan Saotome. Le tout en allant quotidiennement à l'école et participer à des clubs. Longtemps je me suis levé de bonne heure et couché... Très très tard.
63. Rapports avec sa famille :Excellente avec feu mon père. Déçu par ma mère et haïssant mon bourrin de frère.
64. Principal regret : Ne jamais avoir appris à cuisiner.
65. Son plus gros caprice : Avoir tenté de convaincre mon père de me confier le dojo sans suivre la tradition du clan.
66. Scolarité :Bon élève sans être brillant, sauf en biologie humaine, où j'excellais.
67. Rapports avec son travail : J'apprécie. Il me permet au moins de me perfectionner et de me maintenir mon attention en permanence.
68. Le gage le plus honteux qu'il/elle a dû faire en soirée : Faire un strip-tease. Les auteurs du gage ont été sympas et m'ont arrêté au moment où je tombais le dernier rempart.
69. Le pire conseil qu'on lui ai donné : Essayer l'alcool.
70. Son animal de compagnie (s'il en a un) : Je n'en ai pas et ne pense pas en avoir
71. Un lourd secret sur son/sa conjoint(e) : Je ne suis pas encore marié.
72. Les aliments récurrents qu'on peut trouver dans son frigo : Des produits tout prêts, achetés chez le traiteur du coin. Et surtout du saumon.
73. Sa position préférée pour dormir : Sur le dos, pour avoir toujours la capacité à réagir vivement.
74. Quelqu'un/Quelque chose qui lui manque actuellement : mon père.

SI IL/ELLE POUVAIT... :
75. Changer de sexe : pour plaisanter, mais à condition que ça ne dure pas trop longtemps
76. Intégrer l'une des classes de Poudlard : Serpentard
77. Choisir un(e) autre mari/femme sur JM : Faudrait déjà que je sois marié.
78. Être président : Je n'aimerais pas être celui qu'il faut protéger, je préfère être l'ombre derrière le président
79. Se transformer en l'animal qui lui ressemble le plus :Serpent
80. Être doté(e) d'un super pouvoir : Maîtriser les éléments naturels.
81. Tuer quelqu'un : S'il faut en passer par là, ce sont les risques du métier.
82. Supprimer trois choses sur Terre : Mon frère / l'alcool / mon frère
83. Faire un vœu : Savoir à l'avance si je supporterai de vivre en couple ou pas.
84. Avoir un enfant : Oui, tenté par l'aventure.
85. Assister à une invasion de zombies : Pour s'entraîner, ça peut être rigolo, mais quand votre art martial fonctionne sur les points vitaux, on fait comment avec des zombies ?
86. Poser nu(e) dans un magazine : Mais quand vous voulez !
87. Se transformer en un objet : C'est quand on lit une pareille question que j'insiste : il faut supprimer l'alcool de la terre....

A-T-IL/ELLE DÉJÀ … ? :
88. Trompé quelqu'un :Non.
89. Été ivre mort(e) :Oui et je me suis promis de ne plus jamais toucher à l'alcool.
90. Commis un crime : Non. Mais j'aimerais bien tuer une personne en particulier.
91. Fait quelque chose de stupide pour gagner un pari : Oui, me raser les cheveux. Ils ont repoussé vite, merci les compléments alimentaires.
92. Mangé ses crottes de nez : Je ne répondrais pas à une question pareille.
93. Été amoureux : Non.
94. Aidé une vieille dame à traverser la route : Le cas ne s'est jamais présenté. Et si cela arrivait, fort probablement. Sauf si c'est ma mère. Elle, elle se débrouille.
95. Entamé un régime (+ réussi ledit régime) : Non, jamais eu besoin d'en faire
96. Chanté sous la douche : Oui, j'ai d'ailleurs une très belle voix.
97. Pleuré devant un film : Non.
98. Passé une nuit entière sur les écrans :Non, le sommeil est important si je veux être au top le lendemain.
99. Fait une nuit blanche sans répercussions majeures sur sa santé :J'ai fait des nuits blanches, mais les répercussions se sont faites ressentir sur mon efficacité. Alors j'évite.
100. Renversé quelqu'un/quelque chose en voiture :‏Je conduis très bien, je possède d'excellents réflexes. Même des animaux n'ont jamais subi mon pare-choc.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Forums importants :: Just Married-
Sauter vers: