AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just married Shiori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Just married Shiori   Dim 13 Nov - 12:14



Shiori Wakashimazu

"Où en était-je ?"
Généralités

Nom ;; Wakashimazu
Prénoms ;; Shiori
Âge ;; 26 ans
Genre ;; Féminin
Origines ;; Japonaise
Activité ;; Informaticienne au TPAI
Sexualité ;; Hétérosexuelle
Avatar ;; Hoshii Miki [THE iDOLM@STER]
Règlement ;; J'approuve. Au passage, je n'aime pas l'hiver car ce n'est plus la saison des melons...
Chemin ;; Tous les chemins mènent à Rome ! (Top-site, partenariat, vous êtes partout !)
Commentaire ;; J'ai failli déjà m'inscrire chez vous il y a un moment et j'avais hésité. Cette fois, c'est le bon moment, je pense.
What happened in your life ?

Tout le monde est prêt ?
On va bientôt entrer en scène !
Oh, j'ai le trac !
On respire, on respire... Bien profondément...
Les trois coups vont bientôt être frappés.
Bon, on y va.
Non, non, attends, les Yeux, c'est pour l'acte trois, pas le premier !
Vous êtes sûrs ?
Si, si, regardez ! Ah ah ah... Regardez ! Les Yeux... Bon, c'est pas grave. Acte I : What happened in your life ?. C'est à la Mémoire de commencer !

La première chose dont je me rappelle est d'être sortie du ventre de ma mère et de me prendre une fessée particulièrement douloureuse de la part d'une sage-femme quelque peu zélée. Étonnant, quand on sait que les bébés sont en sucre et qu'il faut veiller au grain avec eux en permanence ?
Aies-je voulu me venger d'une arrivée sur terre des plus perturbantes ? Vous croyez vraiment que la mère fait tout le travail lors de l'accouchement ? Non, navrée. J'ai dû ramper à la force de mes petits poings et de mes petits pieds encore tout mous pour m'extirper de mon Eden pré-natal. Et tout ce tintouin avant terme, s'il-vous-plait. Les premiers jours de ma vie se résumaient aux examens fréquents du corps médical, aux assauts béats des proches et les flashs de leurs appareils photos à longueur de journée.
Où en était-je ? Ah, oui. La vengeance. Mes parents ne dormaient pas beaucoup, grâce à moi. J'étais la reine pour pleurer et réclamer des biberons (que je ne mangeais pas au final). Et dès qu'ils sommeillaient la journée, en quête de répit, je me faisais un plaisir de les ramener à la dure réalité du Post-Meridiem et du soleil dardant ses rayons par la fenêtre.

Cette petite introduction donne une vision de ma personne plutôt négative. En toute sincérité, je ne suis pas aussi méchante que je veux bien le faire croire. Un bébé n'agit pas pour nuire à ses parents, vu qu'il n'a pas de conscience encore... Toutefois, je n'exagère pas mes inopportuns pleurs qui rendaient fous mes parents comme mon frère aîné, Shun.
Le surnom d'Atilla vint me coller à la peau dès le plus jeune âge. Véritable tornade, je butinais d'activité en activité sans jamais m'arrêter, épuisant toute personne tentant de m'occuper inlassablement. Je peux me vanter d'avoir mis sur le carreau nombre de personnel de crèche, de maîtresses et d'infirmières. Ah, les enfants de notre époque sont turbulents, ma bonne dame ! Nenni... Moi, j'étais particulière.
TDAH : voilà ce qu'on me diagnostiqua à l'âge de 8 ans et des poussières. Bien sûr, de nombreux tests s'étaient déroulés en amont avant d'affliger à mes parents la triste nouvelle : je souffrais de troubles d'attention accompagnés d'hyperactivité.
Ils ne s'y attendaient pas à celle-là.
Néanmoins, un sigle sur le mal apporta des facilités à mes parents, en matière d'assistance et surtout d'excuses quand je me comportais mal. "Pardonnez-la, elle est hyperactive...". Par contre, que Shun soit un mollusque n'attirait pas la honte sur la famille... Deux poids, deux mesures...

L'école fut pour moi un calvaire. Les enseignants m'ordonnaient de me taire et d'arrêter de lever la main, surtout pour des peccadilles n'ayant aucun rapport avec le sujet traité. Mes notes étaient mauvaises, vu que je ne parvenais pas à me poser suffisamment sur un devoir pour aller jusqu'au bout ; mon attention étant irrémédiablement attirée par autre chose jusqu'à ce que je bondisse vers un tiers. Heureusement, mes camarades de classe n'en profitaient pas pour m'isoler ou m'ennuyer. Au contraire, que je perturbe l'ordre ou que je change de jeux en récréation toutes les cinq minutes les émulaient à leur façon, les amusaient.

Or, nous vivons au Japon : "le clou qui dépasse appelle le marteau". Je ne faisais pas exprès de me rebeller contre Monsieur de la Caisse à outil. Vous aurez beau tenter de créer des digues ou des barrages, quand le tsunami arrive il ne peut être contraint. Je n'arrivais tout simplement pas à endiguer les afflux de mon être qui demandait encore et toujours sans se fixer. Les exercices du pédiatre ne changeaient pas grand chose, il se contentait de rassurer mes parents dépassés :" Le phénomène se calme à l'adolescence, vous verrez ". Et il eut raison ; mais pas de la manière dont on s'y attendait.

Je ne vous ai pas parlé du métier de ma mère. Elle travaillait dans l'informatique et plus particulièrement dans la programmation. Empêchée par ses grossesses de se rendre chez son employeur, celui-ci lui confia du matériel pour télétravailler. Dans une petite pièce de la maison, un ordinateur imposant et coûteux l'attendait pour qu'elle puisse réaliser son objectif tout en s'occupant du domicile. Afin d'éviter que les enfants y voient une console de jeu géante, la pièce était fermée à clef en permanence ; ma mère ne parlait jamais de son job pour ne pas éveiller les curiosités. Surtout la mienne.
Manque de bol : Shun chuta dans les escaliers un beau jour où nous étions en vacances. Ma mère, inquiète pour l'avenir de sa famille (homme aîné quasi normal et femme cadette tarée = héritier mâle only) l'emmena à l'hôpital, me confiant la responsabilité de la demeure.
L'anxiété fait vraiment faire n'importe quoi.
Si je m'inquiétais un poil pour mon frère (je l'aime quand même, mon Tako-Man), je profitais de cette occasion pour faire ce que je voulais, sans garde-fou.
Je trouvais les clefs de la pièce secrète totalement par hasard - si, si, je vous jure.

Quand mon père rentra du travail, il était déjà informé de l'accident. Il craignait le pire en me sachant seule à la maison. Il paniqua d'abord en ne m'y trouvant pas. Il paniqua encore plus en me voyant assise sur le siège à roulette de maman, face au lumineux écran plat de sa machine de compétition. Avant de s'étonner carrément devant cette scène incroyable.
Moi. Sereine. Sans parler. Juste subjuguée par les données qui défilaient devant mes yeux.
Vous me voyez venir ? " Oui, c'est un génie, elle comprend tout du premier coup. Le Grosbillisme insolent ! " Calmez-vous, je ne suis pas une déesse des métadonnées, je n'y pigeais rien.
Par contre, je réalisais une chose importante : les écrans attirent les enfants, c'est prouvé. Attention captée : check. Mais surtout, une activité immense, comprenant un ensemble d'équations, d'alternatives, de correction, s'ouvrait à moi, capable d’épancher ma soif infinie de mouvement.

A partir de ce jour-là (et après vérification que ce ne fut pas une passade), naquirent Docteur Shiori et Miss Odd. D'un côté, toujours la même, partant dans les sens. De l'autre, une nouvelle moi qui parvenait à rester assise des heures devant des livres, des cahiers et des écrans pour assimiler, comprendre, jongler avec les signes. La personne qui osait me déranger pendant mon office récoltait un silence gênant. En résumé, si vous voulez avoir la paix, mettez-moi devant un PC. Les médecins s'étonneront de ce choix. On recommande rarement les écrans aux enfants, à plus forte raison s'ils souffrent du même mal que moi.

Je me consacrais enfin aux études, via le perfectionnement de ma passion. Mon avenir professionnel était réglé et s'inscrivait en code binaire. En revanche, à côté, je ne fréquentais pas grand monde, mon potentiel social avoisinait les zéros. Soit j'étais happée par mes ordinateurs, soit je redevenais Miss Odd et personne ne me supportait au delà de cinq minutes. J'avais un cercle d'amis restreint, sur internet seulement. Quant à des petits copains...

Je lisais régulièrement les actualités sur internet, pour me tenir au courant. Je fus rassurée d'apprendre que je n'étais pas la seule dans le cas. Un long article évoquait les dérives de notre civilisation, puis l'action du gouvernement pour régler le fond du problème. L’Incontestable. La fin du texte attira plus mon intérêt que son ensemble, pourtant passionnant. Elle évoquait le parc informatique de l’Incontestable et la nécessité de veiller à son bon fonctionnement.
Ce nouvel objectif redonna un élan à mon existence. On aurait forcément besoin de moi, là-bas. Je préparais pendant de longs mois ma candidature et mon entretien d'embauche.
Je réduisis mes proches à ma famille - ravis, ils étaient. Pour le reste, l'amoureux, les bébés, de toute façon, l’Incontestable ferait ça à ma place. Pour le meilleur et pour le pire, surtout pour mon partenaire à venir...


Acte 2 : Are you a little bit Crazy ?

La mémoire
Les émotions
Le raisonnement
Le jugement
La personnalité


L'histoire d'une personne est intimement liée à son caractère. J'ai déjà donné une bonne idée de ce que je suis ; et le constat, malheureusement, n'est guère flatteur.
Oui, en tant que "troublée de l'attention et hyperactive", j'ai tendance à partir dans tous les sens, sans pouvoir me poser. J'épuise mon entourage. Contrairement à ma petite ironie de tout à l'heure, je n'agis pas par vengeance, je n'ai rien à reprocher au monde entier, ni à mes parents. J'aime ma famille, j'aime les gens. Mais réciproquement... m'apprécie-t-on ? J'en doute.

Si on se met à leur place, voilà ce qu'ils ont en face d'eux. Une jolie fille qui ne tient pas sur une chaise, qui s'arrête en plein milieu d'une activité, qui part au bout de cinq minutes pendant que vous lui parlez. L'égérie du mouvement perpétuel.
Pour les plus chanceux, le temps de rencontre est long. Voire extrêmement long, puisque je suis atteinte de logorrhée décousue et que je peux monologuer pendant plusieurs minutes sans que vous ne puissiez placer un mot ou suivre ce que je dis puisque je passe du coq à l'âne en permanence. Mes interlocuteurs ne peuvent pas me suivre, pourtant je suis très drôle. Je n'ai pas la langue dans ma poche. Trop franche, peut-être.
J'aurais pourtant tellement à apporter aux autres... et vice-versa. C'est plus fort que moi, j'ai beau essayer, de me contenir... Cela marchera une fois ou deux, avant que je ne craque et que tout recommence.

Sous mes airs joviaux - je souris tout le temps et je plaisante souvent - je ne suis pas si gaillarde que cela. J'essaie de prendre mon handicap avec enthousiasme, je le cache aux yeux des autres. En moi-même, ce n'est pas si simple. Je suis prompt au sarcasme, afin de dédramatiser les situations. Mais si je suis occupée en permanence, je me ressens particulièrement vide. Rien ne se fixe en moi. Je manque de profondeur, du moins je le songe ainsi ; les autres aussi ? J'ai peur de la solitude, qui se profile si je continue sur cette voie.  

L'Incontestable est une chance pour moi (pas pour le conjoint), car il obligera une personne à rester avec moi, m'épouser. A part le divorce, rien ne pourra l'écarter de moi. Mais... Et si je suis avec les hommes comme je suis pour tout, l'abeille qui butine toutes les fleurs ? Je l'ignore, mais étrangement, ça m'angoisse.
Je ne suis jamais tombée amoureuse et c'est un regret : les hommes me plaisent, j'aime les regarder, j'aimerais parler avec eux. Si ça se trouve, le hasard désignera la perle rare qui saura me canaliser, comme l'informatique l'a déjà fait ? Je pourrais être avec lui une femme neuve... Je suis une incurable romantique. La fidélité, heureux jusqu'à ce que la mort vous sépare, je souhaiterais vivre cela avec quelqu'un.

En attendant, il y a toujours le travail, comme une bouée de sauvetage. Je n'ai jamais vraiment compris cette rencontre du troisième type qui me fit chuter dans un tourbillon de données. Sûrement parce que les mystères de l'informatique n'ont pas tous été levés, et qu'il y a tant à faire. Même si je ne suis pas un génie du milieu, je m'en sors pas si mal que cela. J'applique, je résout. Et je fais ça bien.

Que ce soit dans ma vie ou ma caractérisation, tout tourne autour de mon incapacité à achever, à croire qu'à côté de cela, il n'existe pas grand chose. J'ai au moins développé un goût pour le sport. J'aime courir. Mes parents ont toujours essayé d'endiguer mon flux d'énergie par des exercices physiques. Je préfère le jogging, qui contraste avec mon enfermement face à un écran. Même si je venais à m'ennuyer en courant, je dois rentrer chez moi et donc accomplir jusqu'au bout. J'en profite aussi pour écouter de la musique, souvent des morceaux pêchus... ou de la musique classique, pour m’apaiser.
En revanche, niveau alimentation, j'avoue que rester à table est une torture. Je ne suis pas gourmande, en conséquence. Je grappille, je grignote, mais je ne reste jamais à une table bien longtemps. Au moins je garde la ligne sans effort particulier. Il faut un avantage à tout.

Acte 3 : I look like ...

Courage, c'est bientôt la fin de la représentation !
On va bientôt entrer en scène !
Oui, cette fois-ci, c'est la bonne !
Oui, oui, les yeux, c'est à vous.
Bon, on y va.
Pourvu que les spectateurs seront ravis de notre représentation...

Avez-vous vu la magnifique transition ? Nous parlions sport et alimentation, et hop ! Me voici prête à parler de mon enveloppe corporelle. J'ai rarement de la suite dans les idées, profitez-en.

Je suis tout en nerf, pas vraiment musclée. Une grande perche aux longues jambes et au cou court. J'ai les rondeurs là où il faut, sans tomber dans des exagérations comiques (boobs !). Je prends soin de moi, je m'épile souvent, je fais du sport, je mange peu. La graisse et moi, ça fait deux. J'ai de la peau sur les os ; mais je tiens plus de l'abeille que du bourdon. Dont j'ai les couleurs, d'ailleurs !

Je suis une belle blonde, une Japonaise blonde. Rare, n'est-ce pas ? Mon père lui-même l'est. Il m'a dit une fois que cette bizarrerie venait d'une modification des gênes ou je ne sais quoi d'une génération précédente. Je ne saisis pas trop la raison, mais il devait y en avoir une. De toute façon, c'est ainsi, et j'aime bien ma longue tignasse désordonnée qui envoie des mèches de tous les côtés sans crier gare. Mon côté foufou se met encore plus en valeur et j'adore ça. Plus value : ma figure s’ensoleille de mon sourire omniprésent (petites lèvres retroussées vers le ciel) et d'un petit nez qui ne gâche rien.

Le visage lumineux est malheureusement terni par mes yeux sombres, gris tirant sur le noir (trait nippon cette fois). Dommage, le vert ou le bleu éclaireraient d'avantage mon visage plutôt bonhomme. Rien ne m'empêche de mettre des lentilles colorées. Après tout, j'en porte déjà. Rester des heures devant un écran n'arrange pas la vue, malgré les progrès de la technologie. Mon énergie ne permet pas à mes lunettes de rester sur le nez, j'ai vite opté pour les lentilles.

Les placer tous les matins n'est pas chose aisée. J'y ai appris la patience - relativement. Les yeux sont fragiles, ils me sont essentiels, je fais attention. Je ne réitère pas cette affirmation pour le reste du corps. L'expression "éléphant dans un magasin de porcelaine" me définit assez bien. Je me cogne souvent contre les meubles, brise les papiers de riz des portes coulissantes. J'ai souvent des ongles cassés et des bleus partout. Je ne déhanche pas gracieusement comme un top modèle, je suis plutôt balle magique rebondissante. A chaque fois que je prends la table basse dans les doigts de pied, je me promets de faire attention.
J'ai autant de foi en mes promesses qu'un homme politique.

Me fichant bien du "qu'en-dira-t-on", sans pour autant me faire passer pour une femme battue, je m'habille souvent avec des vêtements courts, même en hiver. Les pantalons, très peu pour moi. Et quand j'en porte, je me débrouille toujours pour retrousser un ourlet inconsciemment. Mon trousseau se compose donc de jupes, shorts, corsaires. Mes tops sont plus couvrants et indicateurs des saisons. Je suis à l'aise en t-shirts, mais je porte absolument de tout.
J'adore les accessoires (sacs, écharpes, chapeaux, etc) et j'en porte presque systématiquement. De nature versatile, j'ai opté pour une garde-robe "corne d'abondance" qui se remplit par l'opération du Saint Esprit. Je change de tenue tous les jours ; mieux encore, je ne porte jamais le même vêtement deux fois dans le mois. Je varie les styles, je ne m'inscris dans aucune mode précise. Tout me sied.
Je ne suis pas si difficile que ça, au final.

Non ?


Dernière édition par Admin le Dim 2 Avr - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just married Shiori   Mar 27 Déc - 11:15

Shiori a écrit:
Recherche Roliste
㋡ NOMBRE │ Cela peut-être une personne, voire deux, plus on est de fou..
㋡ TYPE DE RELATION │Cela peut être très variable selon la personne en face, sachant qu'il est difficile de se coltiner la donzelle. Les situations sont plutôt comiques en sa compagnie.
㋡ LIEU │ peu m'importe sur ce point, à l'envie !.
㋡ NIVEAU RP │ je suis en mesure de faire des rp longs, mais ma moyenne se situe vers les 600 mots. De votre côté, peu importe le nombre et le niveau, du moment qu'il y a du grain à moudre (donc quelqu'un d'inspiré)
㋡ COMMENTAIRES │ J'essaie d'être rapide dans mes réponses, mais j'ai parfois des obligations de travail à la maison qui repoussent mes réponses... je vous tiens au courant de toute façon dès que j'ai un retard éventuel.

Yuuto a écrit:
J'adore ton perso, et je pense que sa personnalité s'accorderait pas mal avec celle de Yuuto ^^ (lui-même hyperactif) En fait en lisant le caractère de Shiori, j'avais un peu l'impression de voir Yuuto (avec une hyperactivité accrue évidemment). Sauf que du coup, je pense qu'ils peuvent se comprendre mutuellement (et se supporter? /paf) puisqu'ils ont à peu près le même fonctionnement.
Après à voir si Shiori serait du genre à garder un ami (la lecture de ta fiche m'a mis le doute) ou si on part sur une première rencontre si Yuu' t'intéresse (entre nous, si les gens attisent sa curiosité, c'est lui qui les laisse pas partir xD).
M'woilà miss, au plaisir ♥

Shiori a écrit:
Hello petit chat ! j'ai adoré lire ta fiche, un véritable roman que cette histoire à la fois belle et triste... Comment ne pas apprécier un tel personnage ?

Si Shiori s'entend bien avec la personne, et si elle lui permet de faire cent choses à la minute, elle peut partir dans une relation amicale. Du coup, pourrait-on envisager qu'ils se connaissent déjà ? Si oui, d'où ?

Yuuto a écrit:
Rew *ronronne ♥*
Merci beaucoup !! (et mes félicitations si tu as lu toute l'histoire, je me doute que ça risque de rebuter quelques personnes donc je m'étais préparé à te faire une version raccourcie au besoin xD) Tu me flattes >w<

Elle est forte pour faire 100 choses à la minute quand même... °-°"
Pour moi oui on peut carrément imaginer qu'ils se connaissent déjà ^^
Instinctivement j'ai deux (trois?) idées:
- La première en lien avec le fait que Shiori fait du sport. Comme tu n'as pas précisé lequel, je me disais qu'ils pouvaient potentiellement s'être croisés plusieurs fois à la piscine où Yuu s’entraîne depuis 5 ans maintenant, ou à quelques cours de danse qu'il prend pour améliorer ses chorégraphies. (bon, Yuu a 3 ans de moins, mais à l'époque il aurait même pu paraître encore plus jeune, donc elle aurait peut-être pu ne pas le prendre au sérieux/le prendre pour un gosse, jusqu'à ce qu'elle découvre qu'il est plus vieux qu'il en a l'air xD).
- La seconde liée tout bonnement au métier de Shiori. Yuu est addict à son téléphone, son ordi etc, et il en a besoin au quotidien (métier ou loisir), donc sans, il est perdu. Shiori aurait réparé/aidé Yuu avec son problème et il aurait bien accroché à son contact/sa façon d'expliqué. Il serait revenu de temps à autres pour demander des conseils ou juste discuter parce qu'il l'aimait bien x) (il lui en faut peu, oui oui)
- Ou la dernière: vu que Shiori est une addict des vêtements, ils auraient tout simplement pu se rencontrer dans une boutique en faisant leurs achats, et ils auraient commencé à se jauger l'un l'autre sur leurs tenues, cherchant à avoir la meilleure tenue, tout en se conseillant l'un l'autre (J'imagine tellement Yuu dans cette situation /paf). Par contre j'ai un doute pour cette dernière puisque la mention "garde robe corne d'abondance" me fait penser à une garde-robe qui se remplit toute seule, donc du coup cette situation serait pas possible *sort les violons pour cacher sa tristesse /paf*
Bref, en tous les cas je pense qu'ils auraient sympathisé, et auraient fini par se rapprocher. ^^
(d'ailleurs on peut même faire un mix de plusieurs idées, genre le destin s'est acharné à les faire se rencontrer jusqu'à ce qu'ils se rapprochent ahah)

M'woilà pour mes idées, j'attends tes avis dessus ^^

Shiori a écrit:
Bon, certes, elle fait 100 choses à la fois mais elle les fait mal ou ne les finit pas...
En gros, dans notre rp actuel, ils se revoient après s'être croisés plusieurs fois par le passé. j'imagine bien qu'ils se soient rencontrés la première fois dans les boutiques, Shiori est bien du genre à sortir :"vous êtes sûr de votre choix car c'est pas terrible....".
Ainsi, ils se sont liés d'amitié et ils vont ensemble régulièrement à la piscine ? S'il y a bien un élément qui puisse maintenir une amitié durable chez elle, c'est bien le sport...

Yuuto a écrit:
Snif, c'triste ;w;
C'est ça, enfin c'est comme ça que je visualise les choses ^^ (auquel cas faudra visualiser depuis quand ils se connaissent à peu près: quelques mois? Années?) Mais si tu veux on peut partir sur un flash-back de leur première rencontre, tant qu'on cale bien ça chronologiquement ahah
xD J'imagine tellement la scène, c'est fun comme première rencontre o/
Eh bien parfait: Yuu adore la natation, ça l'aide à évacuer le stress de son job, se muscler légèrement et éviter de penser à ce qui ne va pas dans sa vie. Ça le dérangera pas d'y aller avec Shiori quand elle est dispo, au contraire ^^ (même s'il sera du genre à proposer une sortie quelconque après s'il a un peu de temps pour lui)
Ça te convient comme ça ? :3

Shiori a écrit:
Que penses-tu du fait qu'ils se connaissent depuis au moins un an ? et très franchement, le flashback me tente bien Smile si l'idée te va aussi, je suis partante !

Yuuto a écrit:
J'en pense que ce serait parfait o/
Génial que l'idée du flashback RP te plaise alors ^-^ (j'pense qu'on va bien s'amuser ♥)
Du coup, une idée de qui débute le RP ? :3

Shiori a écrit:
Puis-je t'en laisser l'honneur ? A moins que tu ne préfères que je débute, dis-moi ce qui te convient le mieux !

Yuuto a écrit:
En fait l'un comme l'autre me vont xD J'vois pour le débuter ce soir ou demain, attends toi à un petit MP quand ce sera fait alors ♥

Shiori a écrit:
je l'attends avec impatience !! Merci d'avoir accepté !
Je me suis permise de clôturer ma demande afin que le staff la mette en retrait ; nous continuerons les précisions via mp, si tu veux bien. Bonne journée !


Dernière édition par Admin le Ven 6 Jan - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just married Shiori   Ven 6 Jan - 22:44


RECHERCHE CONJOINT(E)
« J'ai besoin d'amûûûûr. »
♜ VOUS │ Vous connaissez sûrement Bip-Bip et le coyote ? Shiori, c'est Bip-Bip. Le temps de tourner la tête, elle a disparu ailleurs. La demoiselle est hyperactive, et ce n'est pas un vain mot. Impossible à caler, sauf dans quelques cas rares, il n'est pas facile d'avoir un moment calme à ses côtés. Sauf si on la met devant un ordinateur ; là vous avez la paix. Ce n'est pas pour rien qu'elle est informaticienne (au service du Gouvernement d'ailleurs, gérant les serveurs de l'Incontestable), elle trouve toujours quelque chose à faire et régule son activité par de la programmation et une navigation sans fin.
Bien consciente de son problème, elle vit de son mieux avec ce qu'elle considère comme un handicap, surtout d'un point de vue social. Elle connait peu d'amis ; encore moins de petits amis. Elle espère justement trouver une sorte de stabilité avec un époux qui n'aurait pas le choix et qui ne pourrait pas fuir devant la tornade qu'elle est.
Physiquement, c'est une jolie blonde (bien que japonaise, il y a un héritage étrange dans sa lignée), au corps élancé et athlétique (elle adore se dépenser en exercice physique), qui change souvent de vêtements. Elle a 26 ans, est hétéro (aime regarder les jolis garçons !) En savoir plus
♜ CONJOINT │Un homme ?
♜ MARIAGE
[x] Je décide moi-même qui mon personnage épousera.
[...] Je laisse l'Incontestable décider du sort de mon personnage.
♜ RELATION │ Ce qui m'importe est surtout de garder un ton humoristique. Je ne suis pas contre des moments dramatiques. Mais Shiori est un personnage plutôt comique qui ne pourra pas cohabiter avec des personnages fondamentalement tragiques.
♜ NIVEAU RP │ De préférence un style fluide et orthographe correcte. Je souhaite une personne qui a envie de jouer avec moi et s'amuse avant tout. J'aurai une préférence pour un rythme de post régulier et, bien entendu, motivé par une envie d'approfondir la relation sur la longueur.
♜ COMMENTAIRES │ Je vous remercie d'avoir pris connaissance de ma demande;
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just married Shiori   Dim 15 Jan - 16:56

GOYÔ SHIORI
26 ans ○ Informaticienne ○ Japonaise
Je recherche !

✗ Ami(s);; Quelqu'un qui pourrait me supporter pour des liens d'amitié.

✗ Rival ;; En informatique. Qui essaie de me faucher la place au boulot.

✗ Nom du lien ;; Description du lien




J'ai trouvé !

✗ Ami(s);; Quelqu'un qui pourrait me supporter pour des liens d'amitié.

✗ Future rencontre : Theodore Summer; En informatique. Qui essaie de me faucher la place au boulot.




La tête au carré !

   

   
Répertoire des rps

Fashion Victime ft. YUUTO M. GREYSTER
Une journée de combat à l'arcade ft. REIJI TOKISAKA
All you need is love ft. OGAI GOYÔ

Echanges passés

Un duo sans chœur ft. ADAM WILDE
Mon précieux ft. KAZUKI SEDUTTORE
... ft. ...



Dernière édition par Admin le Dim 9 Avr - 16:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just married Shiori   Dim 15 Jan - 19:16


Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Admin
Admin
avatar


Messages : 1132
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Just married Shiori   Dim 2 Avr - 12:13

Juliette Cooper a écrit:
C'est tellement géniale cette idée ! En plus il y a pleins pleins de questions, de quoi s'immiscer encore plus dans notre personnage et en savoir plus sur les autres. Bravo à l'auteur qui a eu le temps et le courage de poser autant de questions. C'est parti !

J'approuve !!!!






GÉNÉRALITÉS :
1. Nom : Wakashimazu, épouse Goyô
2. Prénom : Shiori
3. Groupe sanguin: Groupe B
4. Âge et Date de Naissance : 13 Février 2087
5. Pays d’Origine : Japon
6. Travail : Informaticienne au TPAI
7. Allergie : Rien n'a été détecté pour l'heure.
8. Piercings & tatouages : néant

PHYSIQUE :
9. Couleur de yeux et cheveux : Blonde, yeux noirs
10. Poids : léger
11. Partie(s) de son corps favorite(s) : Les cheveux
12. Partie(s) de son corps détestée(s) : Les pouces des pieds, car elle les coupe toujours de traviol.
13. Atout séduction : Les cheveux, les yeux. Mouvement L'Oréal et yeux de biche bridée
14. Style vestimentaire : Tout venant, à l’exception des vêtements trop couvrants. Aime être à l'aise, même en hiver. Retrousse les ourlets si nécessaire.
15. Type de sous-vêtements : Soutien-gorge et culottes colorées, avec des dessins marrants.
16. Principales expressions faciales : Ah ah ah ! Beuuleuhbeuleuh ! Oups !
17. Gestuelle : L'apocalypse
18. Type de voix : Aigue, enjouée, parlant très vite. Plus enfantine que féminine.
19. Photo qui lui ressemble : (aux traits nippons)
Spoiler:
 
20. Vêtement préféré : Le chapeau choisi par Yuuto lors de leur première rencontre.
21. Vêtement le plus ringard : Un pull de Noël avec un gros papa Noël qui fait "Oh oh oh !" écrit en katakana.
22. Photogénique ou pas : Oui oui oui !!!

MENTAL :
23. Plus grande qualité : Vivante
24. Plus gros défaut : Trop vivante...
25. Tocs et manies : Parler tout le temps, passer d'une chose à l'autre.
26. Phobie(s) : arachnophobie ; claustrophobie
27. Conception du bonheur : Princesse Rebelle sauver Beau Prince.
28. Secret inavouable : A volé un jeu à son frère pour l'offrir à une camarade de classe pour son anniversaire.
29. Ambitions/Rêve : Programmer ses propres logiciels et recevoir les félicitations de son supérieur. Devenir chef du Service de censures, Protections des réseaux du TPAI.
30. Type d'humour : l'absurde, la naïveté, la boutade.
31. Convictions politiques : Sans l'Incontestable, elle n'aurait pas eu de boulot ou de mari. Enfin, si peut-être, mais l'Incont' a accéléré le destin. Alors vive L'Incontestable !
32. Conception du mariage : Lui fait peur, à l'idée que :
1- Son mari ne puisse pas la supporter
2- Son envie de changer la force à aller voir ailleurs, et donc... être criminelle devant la loi.
33. Sa bonne résolution de l'année : Bouger et parler moins. A déjà foutu en l'air sa résolution.
34. Bordélique ou ordonné(e) : Bordélico-ordonnée. A part elle, personne ne peut comprendre son ordre.
35. La tache ménagère qu'il/elle déteste le plus : La vaisselle. Elle casse tout ! Songe à acheter un lave-vaisselle (à rajouter dans la liste des bonnes résolutions).
36. Gif qui représente son état d'esprit actuel :
Spoiler:
 

GOÛTS :
37. Plat préféré : Burger spécial Hanami avec un Oeuf à cheval
38. Couleur préférée : Le vert
39. Parfum de glace préféré : Miel
40. Jour ou nuit :Jour
41. Odeur préférée :Fleur d'acacia
42. Saison préférée : Eté
43. Fleur préférée : L'acacia
44. Chanson préférée : La chanson phare des WHY, dans sa version live du 22/12/2108
45. Citation préférée : "Commence par finir ce que tu commences !" (Le voyage de Chihiro)
46. Chiffre préféré : Aucun
47. Sport préféré : La course à pied
48. Film préféré : Prends la ciboulette et tire-toi / réalisé par バウチイリー .マーラティン (2099)
49. Boisson préférée : Sakura Pétillant
50. Livre préféré :Méthode de Programmation avancée ; algorithmes et ponctuation / Karima Hirogoshi
51. Objet fétiche / Porte bonheur : Une pièce de 50 Yen
52. Élément favori (eau/feu/air/terre...) : Air
53. Le prénom qu'il/elle donnerait à son enfant : Shiryu pour un garçon ; Midori pour une fille.
54. Ses vacances de rêve : Etats-Unis

VÉCU/QUOTIDIEN :
55. Pire souvenir : Une institutrice lui versant de l'eau gelée en pleine récréation pour tenter de la calmer.
56. Meilleur souvenir : La lettre d'embauche du TPAI.
57. Premier baiser : Avec le beau gosse du collège, quelle chance.
58. Dernier baiser : Avec son mari, ça devrait arriver bientôt.
59. Premier rapport sexuel : pendant les études supérieures. Une opération de bienfaisance pour un timide maladif de la promo.
60. Dernier rapport sexuel : Quelques mois avant le mariage, après une soirée un peu arrosée.
61. Hygiène de vie : Correcte, bien qu'à un rythme enlevé.
62. Enfance plutôt agréable ou stricte : Perçue comme stricte, à cause de son hyperactivité que tout son environnement tentait d'endiguer au lieu de la comprendre.
63. Rapports avec sa famille : Très bon avec le père, plutôt tendue et conflictuelle avec la mère et le frère.
64. Principal regret : Avoir trompé un de ses petits copains.
65. Son plus gros caprice : Une liste de cadeaux d'anniversaire longue comme le premier volume d'une encyclopédie universelle.
66. Scolarité : Chaotique à cause de son trouble de l'attention. Correcte à partir du moment où elle réalise son intérêt pour l'informatique.
67. Rapports avec son travail : Passionnés ; le réalise dans les règles.
68. Le gage le plus honteux qu'il/elle a dû faire en soirée : A mis sa culotte sur sa tête en zozotant pour imiter un lapin.
69. Le pire conseil qu'on lui ai donné : De se teindre les cheveux. Ceux-ci n'ont pas aimé.
70. Son animal de compagnie (s'il en a un) : Son frère, c'est déjà pas mal.
71. Un lourd secret sur son/sa conjoint(e) : .... aucune idée pour l’instant.
72. Les aliments récurrents qu'on peut trouver dans son frigo : Junkfood pas diététique pour un sou, aux dates de péremption passées.
73. Sa position préférée pour dormir : Vu qu'elle bouge tout le temps, difficile de savoir
74. Quelqu'un/Quelque chose qui lui manque actuellement : Yuuto, trop souvent en concert pour qu'ils puissent faire du shopping ensemble.

SI IL/ELLE POUVAIT... :
75. Changer de sexe : Ca pourrait être marrant !
76. Intégrer l'une des classes de Poudlard : Poufsouffle. Les autres sont trop prises de tête, on se marre bien là-bas !
77. Choisir un(e) autre mari/femme sur JM : Non
78. Être président : Woa ! Présidente Shiori ! Accrochez-vous !
79. Se transformer en l'animal qui lui ressemble le plus :Bourdon
80. Être doté(e) d'un super pouvoir : Voler
81. Tuer quelqu'un : Tuer... Notion trop abstraite pour en saisir la subtilité.
82. Supprimer trois choses sur Terre : Les araignées, l'école, les marches d'escalier.
83. Faire un vœu : Ne plus être hyperactive
84. Avoir un enfant : Oui, et même plusieurs !
85. Assister à une invasion de zombies : Cool, on va tuer du zombie !
86. Poser nu(e) dans un magazine : Pourquoi pas, ça ne la dérange pas.
87. Se transformer en un objet :Un ressort

A-T-IL/ELLE DÉJÀ … ? :
88. Trompé quelqu'un :Oui, c'est bien son problème, elle veut trop découvrir et se lasse vite.
89. Été ivre mort(e) : Quelques fois oui.
90. Commis un crime : Les araignées écrasées, ça compte ?
91. Fait quelque chose de stupide pour gagner un pari :Marcher à reculons pendant une journée.
92. Mangé ses crottes de nez : Ne s'en souvient pas, mais quel gamin n'en passe pas par là ?
93. Été amoureux : .... non
94. Aidé une vieille dame à traverser la route : Non.
95. Entamé un régime (+ réussi ledit régime) : Non
96. Chanté sous la douche :Tous les jours. Elle chante très faux.
97. Pleuré devant un film : Elle ne compte plus les kleenex.
98. Passé une nuit entière sur les écrans : Et pas qu'une seule !
99. Fait une nuit blanche sans répercussions majeures sur sa santé : Les nuits blanches n'ont aucun effet sur elle. Roule ma poule !
100. Renversé quelqu'un/quelque chose en voiture :‏ N'a pas le permis, elle se déplace par les transports en commun ou le taxi.
Revenir en haut Aller en bas
http://testas.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just married Shiori   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just married Shiori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Hijack.DisplayProperties ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Just Married :: Shiori-