Revenir en haut Aller en bas



 

 :: Archives Forums importants :: Complexe Hinata Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Satoshi Saionji

avatar
Admin
Admin
Messages : 1314
Date d'inscription : 22/11/2008
Mer 20 Mar - 17:36
Admin
~ RP ~

Nom : Saionji
Prénom : Satoshi
Âge :28

Sexe :Masculin
Orientation sexuelle :Ne s'est pas vraiment posé la question
Statut marital :Célibataire

Race :Humain
Classe :Aventurier
Péché :Colère

Capacités spéciales :Soins - Maitrise des sports (natation)
Occupation : Infirmier
Lieu de résidence : - en attente

Histoire personnelle :

Quand des parents achètent des cadeaux de Noël à leurs enfants, ils ne réfléchissent pas forcément aux conséquences que ces présents peuvent avoir. D'expérience, ils savent que le bambin va vite se lasser, ou qu'il en voulait un autre et que celui là ne convient pas.

Satoshi est un enfant normal. Il est né dans une famille aisée et de bonne éducation. Leur habitation se situe en bord de mer, tout confort compris. Difficile d'être aussi bien servi lorsqu'on appartient à une dynastie d'agents immobiliers. D'ailleurs, ses parents envisagent de faire de lui le digne successeur de leur commerce. Et c'est ici qu'entre en jeu l'introduction de cette histoire.

L'enfant montre depuis son plus jeune âge une curiosité toute particulière. Il examine scrupuleusement tout ce qui est autour de lui, passe des heures à la plage en été à observer les oiseaux, les grains de sable et les coquillage échoués. D'autant plus que Satoshi est hyperactif, il n'a de cesse de vagabonder pour admirer le monde avec des yeux brillants.
Voyant dans ce comportement une ouverture d'esprit qu'il faut à tout prix cultiver (et un moyen de canaliser son énergie débordante et épuisante), les parents profitent des fêtes de fin d'année pour lui offrir l'atelier du parfait petit chimiste. Et malgré eux, ils viennent de tirer un trait sur l'avenir brillant de vendeur d'appartement de luxe de leur garçon.
Satoshi ne se détache plus de son jeu, adore mélanger les  liquides pour obtenir des réactions chimiques amusantes (entre mousse, fumée, ou changement de couleur). Ce loisir va devenir si obsessionnel que ses parents ne savent plus quoi faire pour le sortir de sa chambre.

Les choses deviennent plus sérieuses lorsqu'il entre en dernière année de collège, et qu'il excelle en physique-chimie. Il sait qu'il veut devenir chercheur (plus pour la magie des mélanges que pour chercher un remède contre la grippe). Il ne parvient pas à faire la différence entre réalité et jeu. Seulement, entre les solutions inoffensives du paquet, et les acides mis à disposition à l'école, il y a une différence.
Le bureau de Satoshi ressemble souvent à l'atelier d'un savant fou. Les tubes à essai de partout, des papiers qui s'entassent, des poudres dispersées hors de leurs bocaux. Quand on est désordonné, on sait qu'il faut s'attendre à des catastrophes. En cherchant un crayon perdu sous la forêt de feuilles, il cogne un tube à essai en équilibre précaire qui entre en contact avec sa main gauche. Dans son envie de faire trop, toujours trop vite, il avait omis ses gants de sécurité.
Il finit à l'hôpital, avec une magnifique cicatrice provoqué par le mélange de sa solution en cours et les poudres trainant de partout, donnant au final un magnifique produit abrasif.
Heureusement pour lui, plus de peur que de mal dans cet accident. A priori.

Sauf que le comportement de Satoshi se transforme à cet instant précis. Il développe une sorte de compulsion et range absolument tout, tout le temps. Mis à part peut-être ses cheveux, tout est ajusté, aligné. L'incident lui a donné une leçon, au point qu'il refuse de toucher à quoique ce soit en rapport avec la chimie. Ses résultats scolaires s'effondrent lorsqu'il constate que ses camarades de classe, loin de le plaindre, se réjouissent de voir le bon élève perdre de sa superbe, et se moquent de ses manies. L'adolescent entre dans une période de déprime, jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus et quitte un jour la classe en envoyant tout valser à terre d'un geste de fureur. Qu'il re - rentre dans la salle, range les victimes de son coup d'éclat et ressorte à nouveau.

Perdre ses illusions et son rêve a creusé un vide en lui. Ses parents, qui acceptaient sa lubie des expériences, ne veulent pas qu'il abandonne. En accord avec l'établissement scolaire, ils envoient le jeune garçon chez une psychologue. Celle-ci se rend vite compte de ses symptômes : colères fulgurantes, obsessions maladives, refus de sortir. Pour redonner l'envie de faire quelque chose (puisque notre hyperactif était passé en mode carpette), elle décide d'utiliser une thérapie aquatique. Satoshi avait toujours apprécié la mer, et le contact de l'eau lui permet de reprendre son envol, après tout de même quelques mois de travail assidu. Il redevient sociable, sort de sa maison pour aller nager, et découvre les plaisirs et les bienfaits de la natation.
Remis de son choc passé, il ne se débarrasse pas définitivement de ses deux travers. Il demeure colérique et maniaque, à une échelle raisonnable.

Reste à régler la question de son devenir. Satoshi rentre au lycée, mais ne sait plus ce qui l'intéresse. La chimie, bien sûr, mais elle lui fait trop peur à présent. Il n'en comprend plus l'intérêt, si elle sert à blesser les gens et non à prendre du bon temps. Faire une carrière dans le sport ? Non, cela ne lui convient pas. Il lui manque quelque chose, pour occuper son esprit. Sa psychologue, toujours présente à ses côtés, évoque la possibilité de continuer ses fameux petits mélanges, mais pour une véritable utilité. Qui vient en aide aux gens, comme elle-même le fait en parlant avec ses patients. Cela peut sentir les bons sentiments et la rose mais a le mérite d'intéresser le jeune homme.

La faculté de pharmacie l'accueille malgré des résultats scolaires peu glorieux. Le Lycée n'avait pas réussi à rallumer la flamme de la passion du jeune homme, mais sa motivation à nouveau retrouvée le fait rebondir. Pourtant, le début des études ne s'annonce pas sous les meilleurs hospices. Le bizutage fait partie de la tradition de l'établissement. Satoshi parvient à limiter les dégâts, malgré son exaspération grandissante qu'il étouffe au fond de lui au profit son sens de la dérision. Il va venir en aide à ceux qui ont subi les humiliations de plein front et qui ont failli laisser tomber. Il refuse de les laisser seul comme lui l'avait été au collège. Une évidence lui saute alors aux yeux : il apprécie beaucoup de soulager les autres. Finalement, le monde de la médecine se révèle être un choix pertinent. Le jeune homme retrouve enfin son envie, sa passion dévorante pour les mélanges, et participe parallèlement au club de natation de la faculté, entouré par des amis sincères. Sans finir premier de sa promotion (juste troisième), il achève ses études et souhaite ouvrir sa propre officine.

Sauf que...pour cela, il faut de l'argent. Il refuse d'obtenir de l'aide financière auprès de ses parents et cherche un poste en pharmacie. Rien ne se présente vraiment dans les annonces d'emploi. Enfin, pas dans ce domaine-là. Sa mère lui parle d'une ville située à proximité d'un organisme de loisir et de tourisme, qui recrute dans le médical. Elle lui tend une brochure du complexe Hinata. Visiblement, là-bas, des infirmiers sont attendus. Satoshi n'est pas infirmier, mais en attendant de pouvoir réunir assez de fonds pour ouvrir sa propre pharmacie, pourquoi refuser une telle expérience ? Après tout, il connait les maladies, médicaments et posologies, et adore manipuler les seringues...

Description du physique :
Généralité physique : Satoshi n'est pas un homme très grand ; il s'inscrit dans la moyenne des tailles des hommes, soit 1m73 environ. Son corps reste bien proportionné, il n'a pas une jambe plus courte que l'autre ou une asymétrie quelconque, vouté... Parler de perfection serait prétentieux ; disons qu'il se porte bien.
Il a des mains longues et habiles qui le préservent de la maladresse. A noter qu'il a une cicatrice sur le dos de la main gauche, vestige de son accident au collège.
Il n'a aucun problème de poignets d'amour ; pas un poil de graisse ne saurait entacher son IMC. Il n'est ni monsieur muscle ni petit mou chétif. Taillé juste comme il faut, il est tout en nerfs et souple. Cela lui permet d'être vif et dynamique. Il possède une santé de fer et une hygiène de vie correcte. Dans ses temps libres, il profite des piscines ou des plages pour nager.

Attitudes physiques liées au caractère : Malgré sa volonté de passer pour quelqu'un de posé, Satoshi est un sanguin. Il parle beaucoup avec les mains, marche souvent d'un pas décidé, s'entortille les cheveux autour d'un doigt, serre les poings... Lorsqu'il tente de se calmer, il aura tendance à éviter de bouger, croiser les bras, ralentir son rythme de déplacement et de verbe.
En parlant de verbe, sa voix est plutôt grave et chaleureuse, portée par un accent un peu chantonnant. C'est plus agréable pour autrui qu'une voix de crécelle.

Visage : Sans être un métrosexuel, Satoshi prend soin de lui. Exit l'acné ou les impuretés quelconques, il souhaite être présentable à tout moment et fait attention à sa mise. Son visage est fin, de forme ovale et symétrique (vous ne trouverez pas un sourcil plus haut que l'autre, inutile de chercher). Son nez mutin et ses yeux malicieux s'accordent avec son caractère facétieux. Ces derniers, plutôt allongés, sont couleur menthe à l'eau et mis en valeur par des cils longs.
Ses cheveux longs encadrent son visage et descendent jusqu'aux reins. Ils oscillent entre le raide et l'ondulé, et des mèches  s'échappent un peu partout (c'est le seul désordre qu'il tolère chez lui).

Vêtements : Satoshi privilégie les tenues confortables et simples. Ses vêtements de prédilection sont T-Shirts ou chemises accompagnés d'un jean, toujours de couleur noire. Il adopte parfois le blanc, mais jamais à 100%, le noir étant l'une de ses couleurs fétiches. Il se chausse la majorité du temps avec des chaussures de sport (noires...) afin d'être à l'aise en permanence. Lorsqu'il travaille, il ajoute juste une blouse (blanche), habit incontournable du professionnel de santé.
Appréciant aussi les belles tenues, il n'est pas contre porter des costumes noirs et blancs avec cravate, dès que l'occasion se présente. De toute façon, il veut toujours être correctement habillé, sans une tâche ou un fil qui dépasse, car il ne le supporterait pas. Il ne porte jamais de chapeau, car cela tombe tout le temps de sa tête et lui donne un mauvais genre.


Description du caractère :
Satoshi est quelqu'un d'agréable. Sympathique et avenant, il prend toujours le temps de discuter avec les autres, se montrant ouvert. Très humain, il est compréhensif et sait faire preuve d'empathie (quand son interlocuteur le mérite). Ce n'est pas pour rien qu'il a choisi les métiers de la santé. Il se montre loyal et fidèle en amitié, le genre de personne sur qui on peut compter. Pourtant, il peut se montrer taquin et sarcastique quand il converse. Il tourne souvent ses patients en bourrique, joue les sadiques dès qu'il utilise les seringues, mais sait s'arrêter lorsqu'il sent qu'il va trop loin. Il est capable de s'adapter à toute sorte de milieux, modeste ou aisé. Ce qui lui importe est d'entrer en contact avec autrui, car il fuit la solitude.

Il voit la vie du bon côté et souhaite profiter un maximum des plaisirs de l'existence. En bon épicurien, il aime bien manger, festoyer, s'amuser, mais avec raison. Partisan de l'adage : esprit sain dans un corps sain, il est attiré par l'exercice physique tout en exerçant un métier de réflexion. Toujours en quête d'action, ne pouvant pas tenir en place (rappelons qu'il est hyperactif), il est intelligent et sportif. Il ne saurait pas privilégier l'un ou l'autre, favorisant l'équilibre en toute chose de sa vie. Car oui, même s'il refuse de le reconnaitre, c'est un maniaque.

Satoshi veille à être présentable en toute circonstance. Outre son apparence qu'il soigne au mieux, il tient à ce que tout soit organisé. La saleté et le désordre l'horripilent ; il ramassera forcément quelque chose tombé à terre, rangera un livre qui n'est pas à sa place (même si ce n'est pas à lui).
Il est très irritable quand il s'y met. Malgré son apparence d'homme posé et social, il est souvent nerveux, même s'il le cache. Soucieux de bien faire, il ne se pardonne jamais ses propres erreurs et déteste l'échec. Lorsque quelque chose l'agace, des signes physiques le trahissent.
Ses colères publiques sont plutôt froides, réservant à ses détracteurs le sarcasme plutôt que la fureur. Il hésite en général à être franc pour ne pas blesser les gens, sauf quand ça va trop loin. Il n'apprécie pas les personnes bêtes et méchantes et osera leur dire leurs quatre vérités.
Le problème est qu'il garde beaucoup en lui ses ressentiments. Afin d'évacuer le trop plein émotionnel au risque d'éclater, il se hâte de rejoindre un plan d'eau (piscine ou mer) pour se refroidir les idées. Les psychologues sont assez d'accord : l'eau est un élément relaxant, le sport génère des endorphines, ce qui fait de la natation le meilleur moyen de se calmer (ou bien de noyer l'objet de notre colère, mais vu que c'est puni par la loi, on va éviter).


~ Hors RP ~
Certifiez votre majorité :Je certifie être majeure

Compte secondaire ? non

Votre expérience dans le domaine du RP (et/ou la gestion d'un forum) :
Je fais du rp depuis 2000, et j'ai été admin de 2001 à 2012.
Comment avez-vous découvert le forum ? Sur plusieurs top-sites
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Forums importants :: Complexe Hinata-
Sauter vers: